> Tech > Lors du premier lancement

Lors du premier lancement

Tech - Par iTPro - Publié le 05 octobre 2010
email

Lors du premier lancement, ma première réaction a été de me dire qu’il fallait maintenir ce système car il m’a tout de suite réclamé d’installer les mises à jour Windows (maintenues jusqu’en 2014 pour XP) et un Antivirus. Cela m’a laissé perplexe mais m’a également éton- né pour son

Lors du premier lancement

intégration avec son Windows 7 hôte.

Cela a commencé par le réseau étant donné que j’ai eu Internet immédiatement. Dans les options de XPM, dans l’onglet Mise en réseau, il y a le choix entre Non connecté, Réseau interne, Réseau partagé (NAT) qui est le réseau par défaut et mes cartes physiques (Ethernet et Wi-Fi). Il est possible d’ajouter jusqu’à 4 cartes réseau, c’est plutôt pas mal en termes de flexibilité et de sécurité.

Au niveau du système hôte, il ne fait pas comme Hyper-V qui ajoute une nouvelle carte mais il ajoute juste l’élément « Pilote de filtre réseau pour Virtual PC » sur l’ensemble des cartes réseau. A propos de la gestion des disques, cela est un peu compliqué aux premiers abords. Lors de l’installation de XPM, il dépose le fichier « Windows XP Mode base.vhd » dans le dossier qui a été choisi pendant l’installation.

Ce fichier est en lecture seule .Ensuite pendant la configuration de XPM avec WVPC, il crée un deuxième fichier VHD , « Windows XP Mode.vhd », dans le répertoire par défaut % LOCALAPPDATA %\Microsoft\Windows Virtual PC\Virtual Machines\ qu’il est d’ailleurs possible de modifier lors de l’assistant de configuration. Ce deuxième fichier VHD n’est autre qu’un disque différentiel basé sur le premier fichier « Windows XP Mode base.vhd ».

Cela signifie qu’il est possible de créer d’autres disques différentiels basés sur le même fichier VHD et donc de pousser les limites de la compatibilité avec WVPC. Si votre machine est capable d’exécuter plusieurs machines virtuelles (CPU & RAM), il est alors envisageable d’exécuter différentes versions d’une application tels que IE6, IE7 et IE8. Il faudra donc compléter le mini-setup du SYSPREP, activer les fonctionnalités d’intégration et vérifier les options de la machine virtuelle.

Enfin, il existe les disques d’annulation qui permettent de sauvegarder les changements effectués dans un fichier .VUD. C’est une sorte de système de snapshot à 1 niveau. Il est possible alors d’ignorer les changements ou de les appliquer. S’ils sont appliqués, les données seront alors écrites dans le fichier VHD. Cette fonctionnalité apporte de nouveaux scénarios d’usage intéressants.

A propos des fonctionnalités d’intégration avec le système hôte, c’est simple comme bonjour. Il suffit de cocher quels sont les périphériques et ressources que l’on souhaite partager. Voir figure 8. Windows Virtual PC possède d’autres fonctionnalités non négligeables tel que le support des périphériques USB. Un menu USB est présent sur la fenêtre WVPC et permet de lier un périphérique par un simple clic.

Cela est pratique pour les clefs USB ou encore les imprimantes. L’ergonomie a été retravaillée avec un support des boutons rapides (Action, USB et Ctrl+Alt+Suppr) en plein écran. Le copier / coller est maintenant entièrement transparent entre une application virtualisée sur XPM et une application physique sur le Windows 7 hôte. XPM tire profit pleinement des nouvelles fonctionnalités de WVPC et permet alors à l’utilisateur d’utiliser les applications installées sur XPM de façon transparente comme si elles étaient installées sur le Windows 7 hôte. Voir figure 9.

Cependant, cela peut rapidement ne pas fonctionner aussi simplement car il faut publier un raccourci de l’application en question dans le menu démarrer du profil « All Users ». Lors de l’installation d’une application, si celle-ci a bien été développée, un raccourci sera placé mais si nous souhaitons utiliser Internet Explorer, il faudra alors publier le raccourci manuellement. Voir figure 10.

Notez qu’il est également possible de disposer du déport des applications sur le système hôte d’une machine virtuelle exécutant Windows Vista SP1 en installant la mise à jour KB961741. Il est possible de joindre XPM à un domaine, cela vous permettra alors de gérer de façon centralisée la machine. A propos des performances, cela reste une machine virtuelle et l’exécution d’un test DirectDraw (dxdiag) le prouve rapi- dement. De plus, la présentation des applications provenant de XPM sur le système hôte est en réalité un déport RDP. Windows Virtual PC apporte des fonctionnalités innovantes et il ne s’agit actuellement que de la version RC.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro - Publié le 05 octobre 2010