> Tech > « Lost in Translation »

« Lost in Translation »

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

L’exemple de traduction de la figure 3 ordonne à l’OS/400 de traduire le caractère ~ en ESC. Insérez la table de traduction dans le texte WSCST juste après le tag :EINDFNT.

Observez que le caractère ~ est un 'A1' hexadécimal en EBCDIC, et dans la table il est

« Lost in Translation »

traduit en un ‘1B’ hexadécimal, qui est le caractère ESC. IBM a choisi le caractère ~ parce qu’on ne le trouve dans aucun texte ni aucun champ d’aucune application sur l’iSeries. Il existe d’autres codes, mais difficiles à introduire dans le texte d’un programme RPG.

La figure 4 montre les valeurs hexadécimales des caractères valides. Pour dresser cette table, j’ai créé un membre source avec trois enregistrements. Ensuite, en utilisant DBU en mode hexadécimal, j’ai entré tous les codes possibles en hexadécimal, de ’40’ à ‘FF’. Beaucoup de caractères ne seront jamais utilisés en anglais : ceux avec des accents et des trémas. Par un copier/coller, vous pouvez insérer ces caractères dans le texte d’un programme HLL. Une méthode plus simple consiste à utiliser des constantes hexadécimales en RPG.

L’exemple de table de traduction présente des commentaires en haut et à droite pour aider à naviguer dans la table. Cette table ne contient que des codes hexa ’40’ et supérieurs parce que, en dessous, ils sont considérés non imprimables. Le code en haut à gauche est un ’40’ hexadécimal qui devient un ’20’ ASCII. Le code en bas à gauche est un ‘F1′ hexadécimal (le chiffre 1) qui donne un ’31’ ASCII.

Une fois votre texte WSCST modifié, vous pouvez le compiler dans un objet OS/400. Pour cela, utilisez la commande CRTWSCST (Create WSCST) (figure 5).

Le compilateur fonctionne bien mais son compte-rendu d’erreurs laisse quelque peu à désirer. En effet, ses messages d’erreur signalent simplement le problème sans vous dire sa nature. Vous devez donc vous préparer à une certaine somme de travail et de lecture quand le compilateur signale des erreurs.

Une fois que le compilateur a créé votre objet WSCST, utilisez la commande WRKOUTQD (Work with Output Queue Description) ou WRKDEVD (Work with Device Description) pour modifier votre file d’attente ou description d’unité pour utiliser votre nouvel objet WSCST.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Au-delà de la clarification des nouveaux concepts de gestion du parcours client, ce guide vous permettra de définir, créer et mettre œuvre une orchestration complète articulée autour des trois volets essentiels au succès de l’expérience client et de l’entreprise.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010