> Tech > Management Studio

Management Studio

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Avec SQL Server Management Studio, SQL Server 2005 propose un outil de gestion consolidé et complet, qui regroupe les fonctions indispensables tant aux DBA qu’aux développeurs. Il s’agit d’un outil complexe et ses fonctionnalités sont tellement nombreuses que cet article ne suffirait pas pour toutes les citer. Les principaux changements

Management Studio

peuvent être structurés selon trois axes : la gestion du serveur, la modification des requêtes et l’analyse des performances.

Management Studio est le grand « fédérateur d’outils » : Microsoft a délibérément regroupé le meilleur des fonctionnalités d’administration de la console Enterprise Manager et les meilleures fonctions de modification des requêtes et d’analyse de l’Analyseur de requêtes dans un outil entièrement nouveau. Parallèlement à cela, Management Studio propose une multitude de nouveautés absentes des deux précédents outils. Ces nouvelles fonctionnalités seront décrites plus avant dans la suite de cet article.

Au premier démarrage de Management Studio, vous remarquerez immédiatement le lien de parenté visuel avec Visual Studio. Mais, même si le nouvel outil de SQL Server repose sur l’interface Visual Studio et adopte à certains égards le même agencement, la comparaison s’arrête là : il s’agit d’un outil entièrement nouveau, écrit en code géré.

Vous noterez immédiatement les deux types d’éléments d’interface de base : la zone centrale fixe, qui est dénommée la fenêtre de document, et les zones périphériques appelées composants. Par défaut, la fenêtre de document affiche la page de résumé (Summary), laquelle contient plusieurs fonctions de reporting sur les serveurs SQL Server enregistrés. Lors du premier démarrage de Management Studio, les fenêtres de composants Registered Servers et Object Explorer sont visibles dans la partie gauche et la page Summary, dans la partie droite, comme le montre la figure 4. Il s’agit de l’ensemble de composants initiaux affichés par défaut, mais vous avez toute liberté pour afficher vos composants préférés, en les agençant comme bon vous semble. La page Summary répertorie le contenu d’un noeud du composant Object Explorer ou produit un rapport sur le noeud sélectionné. A mesure que vous utiliserez les composants, vous ferez appel à un troisième type de fenêtre, les boîtes de dialogue non modales qui sont indépendantes de la fenêtre principale de Management Studio.

Chacune des fenêtres de composants peut être ancrée et masquée, comme dans Visual Studio. Une icône de type punaise, dans la barre de boutons située en haut de chaque fenêtre, fournit une option de masquage automatique, également accessible en cliquant avec le bouton droit de la souris en haut de la fenêtre. Le fait de masquer automatiquement les fenêtres peut s’avérer utile si vous avez besoin d’espace supplémentaire pour étendre la fenêtre Object Explorer, créer des requêtes, etc. Le comportement de ces fenêtres est modifiable en cliquant sur l’option Window Position, une petite flèche pointant vers le bas dans l’angle supérieur droit de chaque fenêtre de composants.

Vous pouvez activer de nombreuses autres fenêtres de composants à partir du menu View. Registered Servers et Object Explorer sont les plus utiles pour l’administration. D’autres fenêtres, comme Solution Explorer, Template Explorer et Properties conviennent plus à la modification de requêtes et à l’analyse. Management Studio garde en mémoire les configurations de fenêtres les plus récentes et utilise la dernière configuration au redémarrage de l’outil. Pour rétablir la configuration par défaut, sélectionnez Reset Windows layout dans le menu Window.

Management Studio prend en charge l’administration et la modification de scripts pour de nombreux produits : les instances du moteur de base de données SQL Server, ainsi que les instances du serveur Analysis Services, de Report Server, d’Integration Services et de SQL Server Mobile. Vous pouvez enregistrer tous ces types de services dans le composant Registered Servers et les gérer avec Object Explorer. Vous avez aussi la possibilité de modifier des scripts T-SQL, Analysis Services et SQL Server Mobile, puis de les organiser en projets au moyen du composant Solution Explorer, comme vous le verrez dans la section Modification des requêtes.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Au-delà de l’effet de « corvée », souvent soulignée par les administrateurs, la sauvegarde moderne est un nouveau concept qui a le potentiel de transformer toute direction des systèmes d’information, quelle que soit sa taille, et d’apporter des réponses fonctionnelles nouvelles pour rendre le service informatique plus efficace. Découvrez comment aborder la sauvegarde moderne

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010