> Tech > Mettre à  jour les notes administratives

Mettre à  jour les notes administratives

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le script AdministrativeNote.wsf met à jour la propriété AdministrativeNote. wsf sur une instance Exchange_Public- Folder. Le listing 1 montre un extrait de ce script. AdministrativeNote.wsf utilise la même structure que les scripts de la 1ère partie. Une fois qu’AdministrativeNote.wsf a initialisé les constantes, le script établit la connexion WMI et

Mettre à  jour les notes administratives

trouve le dossier public cible en soumettant une requête WQL, comme le montre le renvoi A du listing 1. Le script attribue la collection WMI retournée à la variable objWMIInstances.

Si le dossier public cible est un dossier racine dans la hiérarchie, vous devez donner à la constante cPublicFolderPath le nom d’une chaîne telle que /My Public Folder/. A noter que vous devez placer le chemin entre deux barres obliques (/) parce que c’est la façon dont WMI représente les chemins. Si le dossier public cible est un dossier enfant situé plus profondément dans la hiérarchie, la valeur de la constante doit refléter cet emplacement. Par exemple, si vous voulez accéder à un dossier appelé My Second Child Folder plus enfoncé dans la hiérarchie, vous donnerez à la constante cPublicFolderPath le nom d’une chaîne telle que /My Public Folder/My First Child Folder/My Second Child Folder/. Cette façon de faire facilite l’utilisation du script et évite toute confusion lorsqu’on recherche un dossier public dans un arbre et que certains dossiers publics ont le même nom mais des chemins différents.

Vous pourriez utiliser la propriété Url, unique à chaque dossier public, pour identifier le dossier public cible. Cependant, il est plus difficile d’utiliser la propriété Url que de spécifier le chemin, parce que cette propriété utilise un identifieur numérique difficile à trouver. Pour trouver le chemin, il vous suffit d’ouvrir le snap-in Microsoft Management Console (MMC) Exchange System Manager (ESM), et examiner le conteneur Public Folder Instances dans l’IS (Information Store) qui héberge le dossier public cible.

Ensuite, le script énumère la collection objWMIInstances, qui contient le dossier public que vous voulez mettre à jour. Si le chemin donné existe, le dossier public cible est généralement le seul élément dans la collection parce que le chemin est unique pour chaque dossier public dans une hiérarchie donnée. Si vous avez des chemins identiques au travers de différentes hiérarchies, vous devez réduire le champ de la requête à l’aide de la propriété FolderTree de la classe Exchange_PublicFolder. Bien que AdministrativeNote.wsf ne prenne pas cette situation en considération, la requête de données WQL ressemblerait à ceci :

Select *
From Exchange_PublicFolder
Where Path="/My Public Folder/"
And FolderTree= ‘Exchange_FolderTree.Name= "Public Folders", AdministrativeGroup= "First Administrative Group"’

Ensuite, le script attribue la valeur constante cAdministrativeNote à la propriété AdministrativeNote, comme le montre le renvoi B du listing 1. Le code du renvoi C du listing 1 invoque Put_method de l’objet SWbemObject pour sauvegarder la mise à jour dans WMI.

Pour qu’AdministrativeNote. wsf trouve le dossier public spécifié sur un serveur Exchange, tous les IS peuvent être montés sur le serveur auquel le script se connecte. Sinon, vous aurez un code d’erreur CDOEXM 0xC1030AF3.

Vous pouvez adapter AdministrativeNote.wsf afin qu’il mette à jour les autres propriétés lecture/écriture de la classe Exchange_PublicFolder. Cependant, trois propriétés lecture/ écriture – ReplicationMessagePriority, StorageLimitStyle et ReplicationStyle – requièrent des valeurs spécifiques qui ont des significations particulières. Le tableau Web 1 et le tableau Web 2 (http://www.itpro.fr Club abonnés) donnent les valeurs pour les propriétés ReplicationMessagePriority et StorageLimitStyle, respectivement. Le tableau 1 contient les valeurs pour la propriété ReplicationStyle. Voyons de plus près la propriété ReplicationStyle et sa propriété soeur, ReplicationSchedule.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010