> Tech > Microsoft Office XP PivotTables

Microsoft Office XP PivotTables

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Microsoft a ajouté les rapports PivotTables pour l'analyse multidimensionnelle à  Microsoft Excel en 1994 et a amélioré les rapports pour extraire des données directement des cubes OLAP dans Office 2000. En même temps, Office 2000 a ajouté un nouvel ensemble de contrôles ActiveX - les Office Web Components, qui incluaient

Microsoft Office XP PivotTables

une version ActiveX d’un rapport
PivotTable. Dans Office XP, à  la fois
le rapport Excel PivotTable et le
contrôle Web Component PivotTable
ont été améliorés, mais le développement
semble s’être concentré sur le
composant Web.

Dans notre examen, nous avons
analysé le contrôle PivotTable à  partir
de l’Office XP Web Component (que
nous appelons l’OWC PivotTable) et le
rapport Excel PivotTable (que nous appelons
l’Excel PivotTable). Bien que les
deux outils se ressemblent à  bien des
égards, l’OWC PivotTable a plus de
puissance et de souplesse pour analyser
des données et l’Excel PivotTable
est meilleur pour le formatage de reporting.
La figure 3 montre un rapport
de ventes dans la fenêtre de contrôle
OWC PivotTable.

Adéquation à  certains rôles
Pour l’analyste chevronné, les deux outils
Office PivotTable sont bons. Il est facile
d’y naviguer, bien que le dessin de
l’écran puisse devenir encombrant
quand un cube contient une dimension
avec plusieurs niveaux. L’OWC
PivotTable est particulièrement efficace
pour trier et trouver les produits
supérieurs. Excel a pour autre avantage
d’être bien connu de la plupart des
analystes et l’étroite intégration des
deux outils rend l’OWC PivotTable
commode pour distribuer des rapports
que les analystes pourront amener
dans Excel pour une manipulation
plus poussée.

Pour le collecteur de données,
l’Excel PivotTable est acceptable et
l’OWC PivotTable est bon. L’Excel PivotTable ne vous permet pas de
contrôler l’action de l’utilisateur : si
vous permettez une quelconque manipulation
d’une PivotTable dans Excel,
vous autorisez toutes sortes de manipulations.
En revanche, l’OWC
PivotTable permet à  un concepteur de
rapports d’ajouter quelques restrictions,
comme celle d’empêcher l’utilisateur
de déplacer une dimension vers
la zone du slicer. Les PivotTables vous permettent de guider l’expérience de
l’utilisateur à  des degrés différents.
L’OWC PivotTable a besoin de la sophistication
d’un conteneur tel que
FrontPage, mais Excel est limité à  la
technique standard de création d’un
workbook qui contient plusieurs rapports
initiaux sur différentes feuilles.

Pour l’utilisateur de rapports,
l’OWC PivotTable est médiocre, en
grande partie à  cause de son manque d’un client empreinte zéro. L’Excel
PivotTable, en revanche, est bon, principalement
parce que la puissante
fonction GetPivotData, combinée aux
possibilités de formatage et d’impression
complète d’Excel, fait de cet outil
un choix excellent pour créer des rapports
standardisés. Même si vous utilisez
l’un des outils empreinte zéro pour
un déploiement généralisé, vous souhaiterez
peut-être utiliser Excel 2002
PivotTables pour créer des rapports de
production.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010