> Tech > Modèle pour des serveurs Web haute disponibilité

Modèle pour des serveurs Web haute disponibilité

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Les médias contiennent de nombreuses statistiques sur la disponibilité des serveurs Web. Chaque fois qu'une importante société ou administration a des difficultés sur son site Web, la nouvelle fait les grands titres. Keynote Systems est une source intéressante pour obtenir des statistiques de disponibilité. Il publie le Keynote Government 40

Modèle pour des serveurs Web haute disponibilité

Index et le Keynote Business
40 Index. Le 29 octobre 2001, l’index
montrait que les trois sites Web suivants
: Federal Bureau of Investigation
(FBI), Library of Congress et Supreme
Court avaient présenté une disponibilité
de 99,24 %, 99,96 % et 99,62 %, respectivement.
De même, pendant les
fêtes de Noà«l, la disponibilité moyenne
des 10 premiers sites Web de shopping
était de 98,5 %. Comment obtient-on
de tels niveaux de disponibilité pour
un serveur Web ?

Les possibilités en matière de
haute disponibilité pour un serveur
Web Microsoft IIS ne sont pas si différentes
de celles d’un serveur de fichiers.
Vous pouvez configurer le système
pour réduire le temps nécessaire
pour restaurer le service et les données
après une panne et vous pouvez
réduire la fréquence des pannes. Outre
les technologies utilisées pour les serveurs
de fichiers, on dispose de deux
fonctions de Win2K AS et IIS : Virtual
Directories pour le partitionnement
des données et NLB (Network Load
Balancing) pour les serveurs en miroir.

Le partitionnement des données
dans un environnement de serveurs
Web est comparable à  la construction
d’un système de fichiers partitionné.
La principale différence est que l’on
utilise les fonctions Virtual Directories d’IIS au lieu de Dfs pour fournir l’espace
de noms unifié. Supposons que
vous ayez plusieurs systèmes de
fichiers (c’est-à -dire, FileServer1,
FileServer2, etc.), dont l’un sera le serveur
Web (c’est-à -dire, FileServer1).
Vous allez configurer les serveurs de fichiers
comme vous le feriez dans un
environnement de serveur de fichiers,
puis vous allez configurer FileServer1
en tant que serveur Web. Ensuite, utilisez
l’outil ISM (Internet Services Manager) pour publier une série de répertoires
virtuels détachés de la racine
(off the root) du serveur Web. Pour
cela, dans ISM, faites un clic droit sur la
racine du site Web sur \fileserver1 et sélectionnez
New, Virtual Directory.
Nommez le répertoire (\products\ par
exemple) et identifiez le chemin de répertoire
pour ces données comme \fileserver2products. Quand les utilisateurs
accèdent à  la racine de votre site
Web, ils peuvent obtenir la page Products comme s’ils étaient sur le serveur
Web racine – alors que les données
se trouvent en réalité sur le petit
FileServer2 back-end. Le serveur backend
est suffisamment petit pour que
vous puissiez le restaurer dans un délai
inférieur au temps alloué, mais la
ferme apparaît comme un site Web aux
yeux des utilisateurs.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Conçu pour les directions IT et Métiers, ce guide vous permettra d'évaluer précisément vos processus de communication client, d'identifier vos lacunes et points d'inflexion pour établir un plan d’actions capable de soutenir durablement votre évolution. Bénéficiez maintenant d'une feuille de route complète.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010