> Tech > Modifier la taille mémoire alloué par utilisateur

Modifier la taille mémoire alloué par utilisateur

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le pool des buffers NSF contient des informations " cachées " sur le serveur. En modifiant la valeur de cette variable dans le fichier notes.ini pour un serveur Domino, on peut contrôler la taille de la mémoire utilisée pour mettre en tampon l'entrée et la sortie vers le stockage sur

Modifier la taille mémoire alloué par utilisateur

disque. Il est très important de définir
cette variable si les applications Domino utilisent l’indexation.

On peut définir cette valeur à  l’aide de l’une de deux variables, NSF_Buffer_Pool_Size
ou NSF_Buffer_Pool_Size_MB. Si l’on utilise la première, il faut indiquer la valeur
en octets, et donc veiller à  utiliser le nombre correct de zéros, par exemple
 » 300000000  » pour 300 Mo. Il est bien plus simple d’utiliser NSF_Buffer_Pool_Size_MB
(la taille du pool des buffers en méga-octets) ; ainsi, on peut spécifier le même
paramètre sous la forme  » 300 « . La valeur maximale recommandée pour un serveur
unique dans Domino pour AS/400 R5 est de 300 Mo. Si l’on a plusieurs serveurs
Domino sur le même AS/400, une valeur plus petite peut convenir.

Commençons par la recommandation concernant des installations de serveurs Domino
uniques. Pour la release 5.0.x, donner à  NSF_Buffer_Pool_Size_MB une valeur de
25 % de la taille du pool sur lequel s’exécute le sous-système Domino, normalement
pool 2 (QBASE), avec un maximum de 300 Mo. On peut dépasser les 300 Mo à  condition
que le système possède suffisamment de mémoire, mais les performances seront probablement
réduites parce que Domino et OS/400 devront alors gérer beaucoup plus de pages.

Voici deux exemples de paramétrage pour un serveur Domino 5.0.x :

· Pour un pool de 1.350 Mo, 25 % serait 337.5 Mo (1350 Mo * 0,25 = 337,5 Mo).

Toutefois, comme il ne faut jamais définir cette valeur au-delà  de 300 Mo, la
valeur de NSF_ Buffer_Pool_Size_MB serait de 300.

· Dans un pool de 700 Mo, régler cette variable sur 175 Mo (700 Mo * 0,25 = 175
Mo).

L’établissement de cette valeur se complique lorsque plusieurs serveurs Domino
fonctionnent dans le même pool de mémoire. En règle générale, on veut donner au
NSF_Buffer_Pool_Size_MB de chaque serveur Domino autant de mémoire que possible,
sans toutefois sur-allouer la mémoire disponible dans le pool. Dans ce cas, pour
calculer la valeur recommandée, ne prendre que 75 % de la mémoire totale, à  diviser
entre les serveurs Domino. Diviser cette quantité par le nombre de
serveurs Domino présents dans le pool de mémoire puis déterminer si la valeur
finale dépasse le maximum de 300 Mo. Pour quatre serveurs Domino fonctionnant
sous 5.0.x, par exemple :

· Dans un pool de 700 Mo, régler NSF_Buffer_Pool_Size_MB pour chaque serveur
à  131 Mo (700 Mo * 0,75 = 525 Mo / 4 = 131,25 Mo)

· Dans un pool de 15.000 Mo (15 Go), régler la variable pour chaque serveur sur
300 Mo (parce que 15.000 * 0,75 = 11.250 Mo / 4 = 2812,5 Mo), mais ce chiffre
est supérieur à  la valeur maximale de 300 Mo pour NSF_Buffer_Pool_Size_MB.

La valeur maximale recommandée pour un serveur unique dans Domino pour AS/400
R5 est de 300 Mo

Il est possible de surveiller la quantité de mémoire qu’utilise chaque serveur
Domino pour NSF_Buffer_Pool_Size_MB. Il suffit d’émettre la commande

 » show statistic database « 

à  la console Domino et d’examiner les statistiques du pool de buffer comme illustré
figure 2. On doit obtenir trois statistiques comme illustré figure 3 :

· Database.Database.BufferPool.Maximum.Megabytes (la valeur actuelle)

· Database.Database.BufferPool.Peak.Megabytes (ce dont le serveur a eu besoin

depuis son dernier démarrage)

· Database.Database.PerCentReadsInBuffer (le pourcentage de lectures traitées

à  l’intérieur du buffer)

L’exemple de la commande  » show database statistic  » est très révélateur. Figure
3, 1515 Mo ont été alloués (au-dessus du maximum recommandé) mais le serveur n’a
besoin que de 3 Mo soit une énorme différence. Si Database.BufferPool.Peak.Megabytes
est inférieur à  95 % du maximum, l’index fonctionne de façon optimale dans le
buffer. Si la valeur de pointe est supérieure à  95 % du maximum, il faut augmenter
la valeur de NSF_Buffer_Pool_Size_MB pour le serveur Domino.

Avec ODS41, il est fort probable que l’on n’atteindra pas le maximum de 300 Mo,
mais si c’est le cas, il faut envisager de créer un autre serveur Domino à  l’intention
de ces utilisateurs supplémentaires. Cette opération risque d’être délicate selon
le mode de conception de l’application. Si l’application est prévue pour qu’en
cas de serveur supplémentaire il suffisse de copier la base, tout devrait bien
se passer. Dans le cas contraire, il faudra songer à  re-concevoir l’application
pour diviser la base de documents en plusieurs bases.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010