> Tech > NotesBench

NotesBench

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Voilà  quelques années, le Consortium NotesBench a été créé pour définir les charges de travail standard pour réaliser des benchmarks Lotus Domino et Notes sur différentes plates-formes. Le Consortium contrôle également les mesures prises par les fournisseurs de matériel. Seuls les résultats de benchmarks effectués sous la supervision du Consortium

NotesBench peuvent être publiés en utilisant
le terme NotesBench. On trouvera un résumé des principaux résultats de NotesBench
à  l’adresse http://www.notesbench.org.



Remarque : quand les rapports de NotesBench parlent d’utilisateurs ou d’utilisateurs
de messagerie, il s’agit d’unités de benchmark. Il ne faut pas en conclure que
le serveur décrit peut supporter le même nombre d’utilisateurs réels. L’objet
des valeurs publiées par NotesBench est de comparer les performances de Notes/Domino
sur diverses plates-formes.



Mais alors, comment estimer le nombre d’utilisateurs réels à  partir des chiffres
de NotesBench ? Le ratio entre les utilisateurs de NotesBench et les utilisateurs
réels dépend du type de travaux qu’ils exécutent. Les rapports NotesBench distinguent
trois types d’utilisateurs de Notes/Domino selon la fréquence et la complexité
des charges de travail qu’ils génèrent :



– Les utilisateurs occasionnels, qui envoient et reçoivent de petits volumes d’e-mail
et utilisent très peu d’autres fonctions.

– Les utilisateurs modérés, qui envoient et reçoivent des e-mails et utilisent
à  l’occasion une ou plusieurs applications Domino  » standard « , comme les agendas,
les bases de données de discussion et les fonctions de workflow de base.

– Les utilisateurs lourds, qui envoient et reçoivent de grandes quantités d’e-mail
et utilisent constamment des applications Domino dans leur travail quotidien.
Un utilisateur lourd peut être une secrétaire qui gère plusieurs agendas et doit
effectuer des recherches de temps libre pour programmer des réunions, un expert
technique qui supervise et met à  jour constamment des bases de données de discussion,
ou un manager à  qui l’on demande d’approuver de nombreuses demandes de workflow.



De nombreux utilisateurs sont d’abord occasionnels. Mais, dès qu’ils découvrent
les potentialités du logiciel, ils ne tardent pas à  devenir des utilisateurs modérés
ou lourds. En règle générale, on peut estimer qu’un utilisateur de NotesBench
équivaut à  environ un tiers d’un utilisateur de messagerie classique. Ainsi, un
AS/400e 9406-170 d’IBM avec la fonction processeur 2292 a été testé avec 1.350
utilisateurs de NotesBench simultanés. D’après la règle, le même système devrait
pouvoir servir 450 utilisateurs de messagerie classique. Mais attention ! Ce n’est
vrai que si les utilisateurs réels ne travaillent qu’avec le courrier (mail) et
l’agenda (calendar) de Notes. La plupart des applications Notes sont bien plus
complexes. Les résultats de NotesBench ne donnent aucune idée sur la manière d’ajuster
les nombres pour une application particulière. Les différences peuvent être considérables.



Malheureusement, tous les modèles d’AS/400 capables d’utiliser Lotus Domino n’ont
pas été formellement audités. NotesBench n’a publié des benchmarks qu’en janvier
1998 pour le plus gros modèle (un 9406-S40 avec un processeur 2261 12 voies) et,
à  nouveau, à  l’automne 1998, pour les processeurs plus récents (le S40 2208 et
170 2292). S’il n’existe pas de rapports NotesBench correspondant à  votre environnement,
vous pouvez créer vos propres simulations de benchmark ou estimer vos besoins
par l’extrapolation de rapports concernant des configurations similaires.



La figure 1 montre le nombre maximum d’utilisateurs actifs simultanément pour
des applications de complexité variable sur plusieurs modèles DSD (Dedicated Server
for Domino) AS/400e. La deuxième colonne indique le nombre maximum d’utilisateurs
exclusifs d’e-mail pour chaque modèle DSD, à  n’utiliser que comme une  » unité
de benchmark  » pour comparer différents systèmes. Les troisième, quatrième, cinquième
et sixième colonnes contiennent des valeurs plus réalistes pour de vrais utilisateurs.
Dans la figure, le terme applications signifie des applications Domino avec des
structures complexes comportant courrier électronique, agendas et bases de données
de discussion.



Dimensionner un serveur pour des applications Domino que l’on a développées soi-même
ou achetées à  un fournisseur est plus difficile qu’estimer la charge de travail
générée par des utilisateurs d’e-mail, d’agendas ou de simples bases de données
de discussion. Pour des applications maison, on peut commencer avec un petit nombre
d’utilisateurs pour mesurer les ressources système consommées par l’application.
On peut trouver une approche de ce genre de situation (appelée  » Domino for AS/400:
Application Sizing Examples « ) à  l’adresse http://www.ibm.com/as400/domino/D4appsz.htm.
Les fournisseurs de logiciels peuvent impliquer IBM Benchmark Center dans leur
test d’application. Pour plus d’informations sur l’IBM Benchmark Center, visiter
le site http://www.as400.ibm.com/developer/cbc/index.html.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

Pour aider les entreprises à allier les restrictions liées à la crise et la nécessaire modernisation de leurs outils pour gagner en réactivité, souplesse et sécurité, DIB-France lance une nouvelle offre « Cloud-In-One » combinant simplement IaaS et DaaS dans le Cloud, de façon augmentée.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010