> Tech > Les nouveautés de MDT 2010 Update 1

Les nouveautés de MDT 2010 Update 1

Tech - Par William Bories - Publié le 13 septembre 2011
email

La dernière version de MDT 2010 est devenue rapidement la référence pour le déploiement Windows 7.

Les améliorations apportées par cette mise à jour ne sont pas forcément visibles aux premiers abords mais il s’agit ici d’une évolution sans précédent. Découvrons ensemble ce que cache MDT 2010 Update 1 sous son capot.


Ce dossier est issu de notre publication IT Pro Magazine (09/10). Pour consulter les schémas et illustrations associés, rendez-vous dans le club abonnés.


Avant de se consacrer aux fonctionnalités apportées par MDT 2010 Update 1, revenons quelques minutes sur les notions essentielles de déploiement Microsoft pour mieux comprendre cet article. Lorsque vous souhaitez faire du déploiement de système d’exploitation, tout le monde commence par télécharger et installer le WAIK (Windows Automated Installation Kit) ou l’OPK (OEM Pre-installation Kit). Ils sont tous deux un ensemble d’outils et de documentation dédié au déploiement Windows. Cependant il n’est pas forcément simple d’appréhender ces outils. C’est pourquoi il existe deux outils Microsoft permettant d’exploiter ces kits de manière transparente pour faire du déploiement souple et dynamique.

Il y a tout premièrement MDT 2010 qui est un accélérateur de solution permettant de faciliter et d’automatiser vos déploiements de postes de travail et de serveurs Windows. MDT existe depuis de nombreuses années (BDD 2.0 à 2.5, BDD 2007, MDT 2008) et il est surtout gratuit. Nous retrouvons ensuite SCCM (System Center Configuration Manager) 2007 R2. C’est un produit à part entière chez Microsoft et il existe également depuis longtemps. L’énorme différence entre ces deux outils est que SCCM est payant, c’est un produit et il ne fait pas que du déploiement d’OS.

Pour ne citer que cela, SCCM permet de faire de la découverte (postes de travail, serveurs, périphériques), de l’inventaire (matériel, logiciel, ACT), du reporting (licensing, rapport de compatibilité, état de santé des postes…), de la prise de contrôle à distance, de l’intégration Intel vPro, de la télédistribution d’applications, de la gestion des mises à jours, de la gestion de la configuration désirée, etc. L’infrastructure SCCM est conséquente par rapport à celle de MDT 2010. En résumé, MDT 2010 est solution idéale pour les petites et moyennes structures alors que SCCM cible d’avantage les grandes structures.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 10 Fondamentaux de l’observabilité

Les 10 Fondamentaux de l’observabilité

La définition de l'observabilité, c’est le niveau de compréhension des systèmes complexes que vous gérez, mais concrètement, comment pratiquer l'observabilité avec succès ? Découvrez les 10 Principes fondamentaux de l'observabilité.

Tech - Par William Bories - Publié le 13 septembre 2011

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT