> Tech > Les nouveautés d’Orchestrator 2012

Les nouveautés d’Orchestrator 2012

Tech - Par iTPro - Publié le 18 décembre 2012
email

La première nouveauté est bien entendu le changement de nom du produit mais c’est loin d’être le seul changement.

L’architecture que nous décrions plus loin n’a pas bougé mais la console Opérateur dédiée aux exploitants a complétement été revue.

Pour ceux qui ont eu le plaisir de l’installer, à savoir un serveur JBoss et une dizaine de composants Java, oubliez tout ce que vous savez, tout a été refait en .NET, en Silverlight plus précisément. Nous avons de nouvelles fonctionnalités telles que l’authentification Windows intégrée. Il n’y a donc plus besoin de se connecter à la console alors que nous sommes déjà connectés sur la session Windows. D’ailleurs, un groupe de sécurité d’accès à la console peut être configuré lors de l’installation. Enfin, la console est désormais rapide, dynamique, l’ergonomie a été repensée et les délégations sont gérées directement depuis la console Runbook Designer.

L’installation du produit a subi également des changements majeurs. Nous retrouvons une expérience similaire à celle d’un autre produit de la gamme System Center. C’est un soulagement pour citer en exemple, et à nouveau, la console Web.

D’autres nouveautés attendues viennent compléter SCO tels que le nouveau Provider PowerShell, le Management Pack pour SCOM et un nouveau Web Service REST supportant OData pour exposer facilement les fonctionnalités et données de la base de manière standardisée. La modèle de sécurité et la cryptographie ont été mis à jour en se basant sur les bonnes pratiques Microsoft pour la gestion centralisée de la sécurité (SDL). Les packs d’intégration pour VMWare VSphere et IBM Netcool sont disponibles. Enfin, le mode de licensing est standardisé : un numéro de série pourra être renseigné lors de l’installation. Le cas échéant, vous serez en version d’évolution pendant 180 jours.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 18 décembre 2012