> Tech > Observatoire DSI 2024 : le stockage des applications critiques en France

Observatoire DSI 2024 : le stockage des applications critiques en France

Tech - Par Sabine Terrey - Publié le 31 mai 2024
email

Etat des lieux, enjeux, connaissances et choix des DSI français dans la gestion des applications stratégiques. Décryptage

Observatoire DSI 2024 : le stockage des applications critiques en France

Premier observatoire DSI 2024 de NetApp, sur le stockage des applications critiques en France : on observe une solide connaissance des usages et des outils, une prédominance du on-permise mais des défis organisationnels dans la gestion de l’accroissement des volumes de données ou les stratégies d’automatisation mises en place.

Bonne connaissance & On-premise

78% affirment avoir une bonne connaissance (23% une très bonne !) des solutions de stockage et de sauvegarde pour les applications critiques.

Les solutions on-premise sont privilégiées par les DSI pour les infrastructures d’hébergement avec le choix

  • d’un cloud privé – 49%
  • des technologies en interne avec des data centers All-Flash – 48%
  • des data centers hybrides – près de 44%
  • le cloud public ou le multicloud – 15% et 8%.

Pour les typologies de réseaux de stockage, les DSI vont dans le sens du on-premise avec

  • des solutions NAS – 71%
  • des technologies SAN – 69%
  • des serveurs « maison » – 60%
  • le stockage cloud – 54%
  • des solutions basées sur des containers ou du stockage objet – 27% chacune

Acteurs bien identifiés

Concernant les fournisseurs de solutions hardware et software, NetApp arrive en tête avec 60% des sociétés mentionnées par les DSI interrogés.

Quant aux hébergeurs de données, la solution de data center en interne est privilégiée (50%), suivie de Microsoft Azure à 38% ou de AWS à près de 20%.

Notons que le STaaS (Stockage-as-a-Service) prend son envol dans la gestion des applications critiques, puisque 45% des DSI l’envisagent ou l’utilisent déjà.

Top 3 des risques  

Les données issues d’applications critiques augmentent selon 84%. Parmi les applications gourmandes en ressources de stockage, se placent :

  • l’archivage – 53%
  • la virtualisation applicative – 50%
  • l’ERP et de la production – près de 30%
  • le développement informatique – 25%.

Face à ce constat, les défis et les risques demeurent à savoir

  • N° 1 – la sécurité et la prévention (ransomwares notamment) – 59% des DSI
  • N° 2 – l’obsolescence des systèmes et des infrastructures – 56%
  • N° 3 – le maintien de conformité aux normes réglementaires – 42%

Des projets d’évolution ou de modernisation des solutions de stockage sont lancés pour

  • une meilleure protection des données – 66%
  • de meilleures performances pour les applications – 55%
  • une réduction de l’espace occupé et de la consommation énergétique des data centers – 53%.

Stratégies d’automatisation

Selon 89%, la sauvegarde est totalement ou partiellement automatisée au sein des entreprises françaises (comme la sécurité et la prévention – 65%).

Mais la recherche et l’analyse (49%), et les PRA/PCA (48%) ne sont pas encore une priorité des stratégies d’automatisation.

Source – NetApp / Adelanto – Mené en mars et avril 2024 par le cabinet Adelanto – Enquête en ligne ciblant un panel de 103 responsables IT du secteur privé ou public.

Dossiers complémentaires sur le thème du stockage avec les experts du site iTPro.fr

NetApp : 1992 – 2022 … 30 ans d’innovations au service des entreprises

Sauvegarde : Comment protéger les données contre les menaces de ransomware en constante évolution ?

Comment prioriser le cloud peut sauver son réseau

Téléchargez cette ressource

Guide inmac wstore pour l’équipement IT de l’entreprise

Guide inmac wstore pour l’équipement IT de l’entreprise

Découvrez toutes nos actualités à travers des interviews, avis, conseils d'experts, témoignages clients, ainsi que les dernières tendances et solutions IT autour de nos 4 univers produits : Poste de travail, Affichage et Collaboration, Impression et Infrastructure.

Tech - Par Sabine Terrey - Publié le 31 mai 2024