> Tech > ODBC et OLE DB

ODBC et OLE DB

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le driver ODBC et le provider OLE DB sont deux des plus puissants composants d'intégration orientés application fournis par Client Access. Contrairement aux autres utilitaires dont nous avons parlé jusqu'ici, le driver ODBC et le provider OLE DB ne font rien par eux-mêmes. Ils laissent plutôt aux applications le soin

ODBC et OLE DB

de se connecter
à  la base de données de l’AS/400 pour consulter, extraire et mettre à  jour des
informations.
OLE DB est une technologie relativement récente, encore peu adoptée en dehors
de Microsoft tandis qu’ODBC est très répandu. Des centaines d’applications clés
en mains (Word, Excel, Access, par exemple) sont compatibles ODBC. On peut utiliser
ODBC à  partir de Microsoft Office pour créer des documents de fusion de mails
AS/400 dans Word, importer des données AS/400 dans Excel ou consulter et mettre
à  jour des données AS/400 à  partir d’Access, le tout sans aucun besoin de transferts
de fichiers intermédiaires. On peut également utiliser ODBC et OLE comme base
pour écrire des applications spécifiques d’accès aux données AS/400 en utilisant
Visual Basic (VB), Delphi, et Java, ainsi que des applications IIS Web en utilisant
Active Server Pages.
Pour utiliser ODBC ou OLE DB sur un système Windows NT/2000, il faut installer
les composants Client Access Data Access. Pour connecter l’AS/400 en utilisant
ODBC ou OLE DB, il faut avoir démarré le serveur base de données de l’AS/400.
On peut le démarrer en émettant l’une des commandes suivantes sur l’AS/400 :

STRHOSTSVR *ALL

ou

STRHOSTSVR *DATABASE.

Pour créer une nouvelle source de données pour Windows NT, il faut sélectionner
l’option Control Panel/ODBC Data Sources. Sur Windows 2000, on utilise l’option
Control Panel/Administrative Tools/Data Sources (ODBC). La boîte de dialogue ODBC
Data Source Administrator (figure 6) apparaîtra, permettant de créer (via le bouton
Add) un User DSN (Data Source Name), un System DSN ou un File DSN. Un User DSN
n’est disponible que pour l’utilisateur courant. Tous les utilisateurs système
peuvent utiliser un System DSN. Un File DSN est stocké dans un fichier accessible
à  tout utilisateur ayant des droits sur ce fichier.

Pour créer une nouvelle source de données, il faut cliquer sur le bouton Add (pour
afficher la liste des drivers ODBC disponibles) et sélectionner le Client Access
ODBC Driver (32-bits). Sur l’onglet General (figure 7), on entre le nom de la
source de données. Sur l’onglet Server, on utilise l’invite Default libraries
pour filtrer la liste des bibliothèques AS/400 visibles par le driver ODBC. On
peut utiliser des bibliothèques multiples en séparant leurs noms par une virgule.
On peut mettre le Data Source à  Read-Only en utilisant l’onglet Other, mais cela
ne remplace pas la sécurité de l’AS/400, un utilisateur pouvant très facilement
modifier cette valeur. Une fois la source de données créée, les applications peuvent
l’utiliser pour accéder à  la base de données de l’AS/400.

Contrairement à  ODBC, OLE DB n’a pas besoin d’une source de données pour être
configuré. Les applications sont le plus souvent chargées de fournir les informations
de connexion ou bien elles demandent ces informations interactivement au moyen
de la boîte de dialogue Data Link illustrée figure 8.
Plusieurs applications Microsoft affichent la boîte de dialogue Data Link : Access,
VB, Visual InterDev, DTS de SQL server et d’autres encore. Pour se connecter à 
l’AS/400 depuis la boîte de dialogue Data Link, il faut sélectionner IBM AS/400
OLE DB Provider sur l’onglet Provider. Sur l’onglet Connection, il faut entrer
le nom du système AS/400 dans la zone Data Source et le nom d’un ID et mot de
passe utilisateur AS/400 valide dans les zones User Name et Password. Ce sont
les seules entrées obligatoires.

Les connexions ODBC et OLE DB ont une caractéristique importante : elles
ne sont pas en lecture seule

Les connexions ODBC et OLE DB ont une caractéristique importante : elles ne sont
pas en lecture seule. Elles peuvent accéder à  des informations AS/400 et les mettre
à  jour, exactement comme le ferait une application sur écran passif 5250 native.
Contrairement aux applications 5250, les applications ODBC et OLE DB n’utilisent
pas un signon interactif et elles court-circuitent allègrement la sécurité fondée
sur les menus. Elles respectent néanmoins la sécurité objet AS/400 standard et
on peut les contrôler à  l’aide de programmes Exit.
Au stade de la V4R4, je considère le driver ODBC de Client Access comme le moyen
le plus fiable de se connecter à  l’AS/400. Le développement du Provider OLE est
plus récent et j’ai éprouvé quelques difficultés à  l’utiliser. De plus, IBM n’est
pas le seul fournisseur de drivers AS/400 ODBC et de providers OLE DB. Voir l’encadré
 » Drivers ODBC et providers OLE DB tiers « .

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010