> Tech > Une réponse aux attentes des entreprises en matière d’activation

Une réponse aux attentes des entreprises en matière d’activation

Tech - Par iTPro - Publié le 12 juillet 2013
email

Un dernier volet sur lequel Microsoft a réfléchi avec Office 2013 et le Cloud Computing concerne les méthodes d’activation des logiciels.

Une réponse aux attentes des entreprises en matière d’activation

L’activation produit (ou PA – Product Activation) est le processus par lequel un logiciel Microsoft acquiert une licence digitale pour un ordinateur spécifique ou un utilisateur spécifique. Si les produits serveurs ne sont pas concernés par les licences individuelles de la même manière, l’activation de chaque logiciel Office, Visio et Project est nécessaire pour bénéficier des produits légalement.

Jusqu’à présent les méthodes d’activation étaient les suivantes :

  • La clé unique allouée à un logiciel Office. Celle-ci existe toujours, à la différence qu’elle est liée à un utilisateur et peut être stockée sur le cloud afin de pouvoir installer jusqu’à cinq ordinateurs à partir d’une seule clé en utilisant son identifiant Live ID. En réalité, cette clé est désormais gérée comme une clé MAK. Elle est activable par téléphone ou en ligne pour chaque poste installé.
  • La clé MAK : Pour Multiple Activation Key. Une clé unique pour tous les ordinateurs – Chaque personne active ses logiciels avec Microsoft de manière individuelle. Celle-ci existe toujours, et pour un nombre supérieur à 5 licences, elle est la propriété d’une entreprise et d’un agrément de licence en volume entre l’entreprise et Microsoft. Elle est activable par téléphone ou en ligne pour chaque poste installé.
  • Le serveur KMS : Le serveur KMS concerne les entreprises ayant un nombre important de postes de travail ou des postes de travail qui ne pourront être connectés à l’Internet. Le serveur KMS permet d’exécuter son propre serveur d’activation pour votre organisation, avec un contrôle des postes de travail tous les 180 jours.
  • L’activation depuis Office 365, qui permet d’une activation automatique d’Office, mais nécessite une connexion sur Internet périodique (toutes les deux à quatre semaines) pour être renouvelée.

Microsoft introduit avec Windows 8, Windows Server 2012 et Office 2013 un nouveau mode d’activation appelé « Active Directory-based Activation ». L’objectif annoncé pour AD-based Activation est de rendre l’activation aussi simple qu’un KMS, mais en s’appuyant directement sur l’Active Directory de l’entreprise.

AD-based Activation utilise les mêmes clés que le KMS, ce qui évite d’avoir à réenregistrer vos anciennes applications. Le résultat de l’activation du gestionnaire de clé KMS est stocké dans le schéma Active Directory, dans un objet intitulé ‘Activation Object’ (ou AO). Etant donné que l’activation est propagée dans le schéma AD, une seule activation suffit dans le domaine racine pour toute une forêt, tous les domaines enfants héritant automatiquement de l’AO. Utiliser AD-based Activation nécessitera une mise à jour de votre forêt afin de disposer d’un schéma Active Directory 2012, mais l’activation sera opérationnelle sur tous les DC de vos domaines, quelle  qu’en soit la version.

AD-based Activation supporte les clients Office 2013 s’exécutant sur un ordinateur Windows 8, et membres de la forêt dans laquelle vous avez déployé cette fonction. Dès qu’un ordinateur Windows 8 rejoint la forêt Active Directory, les clients activeront eux-mêmes automatiquement leur Office 2013 avec les informations contenues dans l’AO.

Conclusion : Le Nouvel Office, à consommer comme une application ou un service ?

Alors, Cloud, On Premises ou Hybride ? En cumulant les avantages du Cloud Computing et d’Office 2013, Microsoft présente de nombreux avantages pour les utilisateurs et pour les administrateurs :

  • L’utilisateur et l’administrateur n’ont pas à saisir de clé produit, ce qui évite des manipulations supplémentaires ou une diffusion non sollicité des clés d’activation.
  • Pas de prérequis en termes de besoin d’infrastructure supplémentaire (pas de serveurs, pas d’ouverture de ports TCP/IP supplémentaires) avec AD-based Activation.
  • Les utilisateurs peuvent déployer jusqu’à cinq fois Office 2013 sur leurs différents ordinateurs, dans la limite des grâces accordées par l’administrateur,
  • Un utilisateur peut déployer Office à la demande pour travailler sur un ordinateur qu’il ne contrôle pas (en voyage, en vacances, dans un cybercafé, etc.) sans être administrateur, et en supprimant Office 2013 automatiquement en fin de session.
  • Les outils de télémétrie, de SLA et les installations Side-by-Side permettent de déployer efficacement Office 2013 sans rupture de service, avec une gestion proactive des incidents et sans avoir la nécessiter de désinstaller la version antérieure.
  • Les utilisateurs reçoivent les mises à jour sans rupture de service.
  • Le Click-to-Run et les Office Web Apps permettent une productivité accrue, permettant d’utiliser Office 2013 sans attente
  • Votre Office + SkyDrive vous suit partout, sur tous vos périphériques et sur Internet, sans supplément de coût,
  • La configuration d’Office 2013 et vos clés d’installation sont stockées sur le nuage, évitant d’avoir à paramétrer une nouvelle installation d’Office.

Microsoft Office 2013 a été lancé le 30 janvier dernier.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

Tech - Par iTPro - Publié le 12 juillet 2013