> Tech > Office 365 : suspension pour litige, rétention et exclusion de responsabilité

Office 365 : suspension pour litige, rétention et exclusion de responsabilité

Tech - Par iTPro - Publié le 20 avril 2012
email

Dans Office 365 pour les entreprises, lorsque la boîte aux lettres d'un utilisateur est mise en suspension pour litige, également appelée conservation légale, l'utilisateur peut supprimer des éléments de sa boîte aux lettres mais les éléments sont conservés sur les serveurs dans le centre de données Microsoft Exchange.

Office 365 : suspension pour litige, rétention et exclusion de responsabilité

La suspension pour litige conserve des messages électroniques, éléments du calendrier, tâches et d’autres éléments de boîte aux lettres. Si un utilisateur modifie les propriétés sélectionnées d’éléments d’une boîte aux lettres mise en attente pour litige, une copie de l’élément avant sa modification est également conservée. A partir du panneau de configuration d’Office 365, vous pouvez placer une boîte en litige, supprimer la suspension pour litige ou demander un rapport de toutes les boîtes en litige.

Les stratégies de rétention

À des fins professionnelles, juridiques ou réglementaires, vous pouvez avoir besoin de conserver les messages électroniques envoyés par les utilisateurs de votre organisation, ou bien supprimer ceux que vous ne souhaitez plus conserver. Les stratégies de rétention vous permettent de contrôler la durée de conservation des éléments des boîtes aux lettres des utilisateurs et de définir l’action à effectuer sur les éléments qui ont atteint une certaine ancienneté. Les stratégies de rétention se configurent à partir de PowerShell. Vous pourrez en savoir plus sur les stratégies de rétention à cet emplacement.

La clause d’exclusion de responsabilité

Une clause d’exclusion de responsabilité est un texte ajouté automatiquement aux messages électroniques. Les clauses d’exclusion de responsabilité sont généralement utilisées pour fournir des informations juridiques ainsi que des avertissements concernant les expéditeurs de messages inconnus ou non vérifiés, ou pour d’autres raisons selon les besoins d’une organisation. Une clause d’exclusion de responsabilité contient deux composants principaux : Son contenu et les actions de secours.

Vous pouvez également décider des conditions à appliquer à la clause d’exclusion de responsabilité. Par exemple, vous pouvez choisir d’appliquer la clause d’exclusion de responsabilité à tous les messages de votre organisation, ou uniquement aux messages envoyés aux destinataires externes. Vous pouvez également spécifier des clauses d’exclusion de responsabilité distinctes pour les destinataires internes et les destinataires externes, ou pour les messages envoyés par des utilisateurs appartenant à des services ou des bureaux spécifiques.

Pour mettre en œuvre une clause d’exclusion de responsabilité, vous pouvez vous rendre à cette adresse.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

Tech - Par iTPro - Publié le 20 avril 2012