> Tech > On/Off CUoD (Capacity Upgrade on Demand)

On/Off CUoD (Capacity Upgrade on Demand)

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Rochester a commencé à  livrer des processeurs supplémentaires avec ses serveurs en 2000, avec les modèles 840 et l'idée s'est imposée à  double titre : comme source d'économie pour IBM et comme voie de mise à  niveau facile pour les clients. Depuis l'annonce de Regatta l'année dernière, chaque iSeries de

plus de quatre processeurs a été livré
avec CUoD (Capacity Upgrade on
Demand) en standard.

A présent, IBM pousse l’idée plus
loin, en vous permettant d’activer les
processeurs supplémentaires quand
c’est nécessaire pendant les périodes de
pointe – comme en fin de mois, lors du
traitement des comptes fournisseurs ou
quand on essaie de nouvelles charges
de travail – puis de les arrêter quand on
n’en a plus besoin. Ce On/Off CUoD, que l’architecte en chef de l’iSeries,
Frank Soltis, a laissé entrevoir l’automne
dernier, est le premier pas réel
de Rochester sur le chemin de la puissance
du calcul à  la demande.
Désormais, quand vous achèterez
l’un des nouveaux serveurs milieu ou
haut de gamme, i825, i870 ou i890, il
aura sous le capot les serveurs supplémentaires
en sommeil, tout comme
avec la version normale de CUoD. Mais
vous pourrez les activer quand vous en
aurez besoin, puis les arrêter à  nouveau
et ne payer que pour le temps d’utilisation.
Vous pouvez appliquer ce On/Off
CUoD dynamiquement sans redémarrer
ou reconfigurer le système, le système
d’exploitation ou les applications,
affirme IBM.
Vous obtiendrez 14 jours de CUoD
en prime en achetant le serveur. Après
quoi, vous paierez pour On/Off CUoD
par jour de processeur, avec facturation
trimestrielle. Le prix d’un jour de processeur
varie selon le modèle. Sur le
i825, il est d’environ 1 100 dollars, sur le
i890, il est d’environ 1 300 dollars.
Vous pouvez aussi obtenir un code
d’activation pour un CUoD permanent
et vous devriez comparer le coût d’un
processeur activé en permanence à  celui
des jours supplémentaires prévus, pour voir laquelle des deux méthodes
est la plus économique.
IBM utilise aussi CUoD pour attirer
davantage d’installations Linux sur la
plate-forme. Auparavant, quand vous
achetiez un processeur supplémentaire,
le prix d’achat incluait à  la fois celui-
ci et l’OS/400. Maintenant, vous
payez pour le processeur et le système
d’exploitation séparément, afin de pouvoir
activer un processeur supplémentaire
pour Linux, pour moins cher, sans
être obligé d’acheter une licence
OS/400 pour ce processeur.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

Pour aider les entreprises à allier les restrictions liées à la crise et la nécessaire modernisation de leurs outils pour gagner en réactivité, souplesse et sécurité, DIB-France lance une nouvelle offre « Cloud-In-One » combinant simplement IaaS et DaaS dans le Cloud, de façon augmentée.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010