> Tech > Optimisation des performances d’un environnement Hyper-V

Optimisation des performances d’un environnement Hyper-V

Tech - Par Loïc Thobois - Publié le 05 janvier 2015
email

L’une des problématiques régulièrement rencontrées par les administrateurs des environnements virtualisées concerne l’analyse et l’optimisation des performances.

Optimisation des performances d’un environnement Hyper-V

 

Fonctionnalités administratives Evaluation des performances

Il est important de rappeler que l’appréciation des performances doit s’appuyer sur un historique de métriques (appelé ligne de base) permettant d’évaluer l’évolutiondes performances et ainsi déterminer si elles sont en train de chuter. Cette ligne de base devra être établie à pleine charge de l’environnement (évitez de faire cela le week-end lorsqu’aucun utilisateur n’est connecté…) et prendre en compte les spécificités éventuelles de l’environnement.

En effet, les différentes couches de virtualisation (processeurs, mémoire, réseau, stockage, …) superposées aux mêmes couches des systèmes invités, multiplient les points de contention pouvant nuire aux performances. Il est donc important d’évaluer la portée des dégradations pour déterminer au plus vite les problèmes engendrant les baisses de performances.

Pilotes et composants d’intégration

Comme sur l’ensemble des environnements d’exploitation, la première vérification à opérer concerne la configuration des systèmes d’exploitation de l’infrastructure. On prendra soin de vérifier la présence des dernières versions des pilotes recommandés par le constructeur, mais il faudra aussi vérifier la version des composants d’intégration des machines virtuelles afin qu’elle corresponde à la version de l’hyperviseur.

Les composants d’intégration sont un ensemble de pilotes et de composants logiciels permettant à la machine virtuelle d’exploiter au mieux les ressources physiques à travers l’hyperviseur. Depuis Windows 2008, le système d’exploitation Windows intègre les composants d’intégration Hyper-V de la même génération. Il faudra donc veiller à mettre à jour ces composants si l’on héberge une machine virtuelle Windows Server 2008 sur un hôte Hyper-V sous Windows Server 2012 R2.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de sécurité BYOD, Mobile et Office 365

Guide de sécurité BYOD, Mobile et Office 365

Près de 45% des données sensibles de l'entreprise, notamment les données des applications Microsoft Office 365, sont stockées sur les terminaux des collaborateurs. Face aux pertes accidentelles de données ou encore aux attaques par Ransomwares, les directions IT doivent pouvoir garantir la sécurité et la protection des données et des applications des terminaux de l'entreprise. Découvrez comment garantir la protection des données de tous les collaborateurs mobiles grâce à Carbonite Endpoint 360

Tech - Par Loïc Thobois - Publié le 05 janvier 2015