> Tech > Oui mais PerformancePoint Server (PPS) c’est quoi ?

Oui mais PerformancePoint Server (PPS) c’est quoi ?

Tech - Par Renaud ROSSET - Publié le 24 juin 2010
email

PerformancePoint Server 2007 est la réponse de Microsoft à ces problématiques de démocratisation du décisionnel. La synthèse des fonctionnalités évoluées de ProClarity en matière d’analyse graphique, de Business Scorecard Manager 2005 pour la constitution de tableaux de bords et le développement de nouvelles fonctionnalités complémentaires permet de proposer des solutions

Oui mais PerformancePoint Server (PPS) c’est quoi ?

aux entreprises pour faire face aux enjeux de demain. Ce produit est constitué de trois modules comme le montre le schéma suivant (Voir Figure 3).

Le module « Planning » (Planifier, Budgéter & Prévoir) permet de modéliser les indicateurs de l’entreprise qui seront utiles et de définir des objectifs vis-à-vis de ceuxci. L’objectif est de disposer de données cohérentes à tous les niveaux en :

• rationnalisant les données à l’aide de formulaires, work-flows, soumissions, approbations, templates…

• définissant des modèles applicables aussi bien unitairement qu’à l’entreprise dans son ensemble,

• facilitant l’intégration de données provenant de sources et versions diverses en une seule vue pour simplifier les processus de planification, budgétisation et prévision. La souplesse de la solution réside dans la création de plans et de budgets à l’aide d’assistants, sans la moindre ligne de code. Des modèles de conception sont fournis au travers de l’outil et l’intégration avec Excel, Outlook et Sharepoint Server 2007 offre un environnement collaboratif riche et souple à cette solution.

Téléchargez cette ressource

TOP 5 des Services Managés

TOP 5 des Services Managés

Comment capitaliser sur son existant tout en bénéficiant, dès à présent, des promesses de flexibilité et de scalabilité du cloud ? Découvrez les bonnes pratiques pour répondre aux défis de simplification du Cloud dans ce nouveau TOP 5.

Tech - Par Renaud ROSSET - Publié le 24 juin 2010