> Tech > OWA et CWA : intégration dans une interface utilisateur unique

OWA et CWA : intégration dans une interface utilisateur unique

Tech - Par iTPro - Publié le 21 octobre 2011
email


Comme cela a été indiqué précédemment, il n’y a pas une seule, mais bien plusieurs solutions pour utiliser la connexion à distance à une infrastructure d’entreprise OCS 2007 R2 ou Lync 2010. La première solution possible consiste à ne pas utiliser de client ‘lourd’. Il est possible

d’utiliser un client léger au travers d’un navigateur Internet en se reposant sur un composant nommée Communicator Web Access. Les serveurs Office Communications 2007 et 2007 R2 intègrent en effet la possibilité de publier un service Web. Cette solution est équivalente à l’accès Web de la messagerie Exchange avec OWA, c’est-à-dire Outlook Web Access sous Exchange 2003 et 2007 et Outlook Web Apps sous Exchange 2010.

Avec les évolutions de la messagerie Exchange 2010 et Echange 2010 SP1, la fonction de présence au travers d’un navigateur Web peut être intégrée dans le client de messagerie Web nommé Outlook Web Apps ou OWA. Cette intégration permet à l’utilisateur de n’avoir qu’un seul ‘client’ à ouvrir et permet surtout un affichage de l’état de présence de ses correspondants dans les messages. Il est alors possible de faire un clic droit sur les expéditeurs ou destinataires d’un message pour ouvrir une conversation instantanée. Cette expérience utilisateur se rapproche donc fortement de celle qui est disponible sur le poste de travail avec les clients ‘Lourd’ que sont Outlook et Communicator.
 

Téléchargez cette ressource

Guide de réponse aux incidents de cybersécurité

Guide de réponse aux incidents de cybersécurité

Le National Institute of Standards and Technology (NIST) propose un guide complet pour mettre en place un plan de réponse aux incidents de cybersécurité, nous en avons extrait et détaillé les points essentiels dans ce guide. Découvrez les 6 étapes clés d'un plan de réponse efficace aux incidents de cybersécurité.

Tech - Par iTPro - Publié le 21 octobre 2011

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT