> Tech > Parlons des câbles

Parlons des câbles

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le support le plus courant dans des réseaux PME est, de loin, le câblage UTP (unshielded twisted pair). C’est-à-dire le câblage à paire torsadée non blindée. Ce câble est constitué de huit fils individuels, torsadés en paires pour annuler la dégradation de signal que pourraient causer les fréquences radio ou

Parlons des câbles

les interférences électromagnétiques. Chaque extrémité d’un câble réseau UTP se termine généralement par un connecteur RJ-45, couramment utilisé pour les connexions de NIC et de commutateurs. Le câblage UTP existe en plusieurs qualités ou catégories. Les qualités supérieures peuvent transmettre à des vitesses allant jusqu’à 1 000 Mbps (1 Gbps). D’une manière générale, n’utilisez rien d’inférieur à un câble Cat5 pour les environnements réseau d’aujourd’hui. Cat5e peut transporter une charge de 1 Gbps mais, si vous installez une nouvelle infrastructure de câblage, Cat5 est le choix le plus judicieux. (Pour connaître la catégorie de câblage avec laquelle vous travaillez, lisez le texte imprimé sur la gaine extérieure du câble. Tous les 30 cm environ, vous verrez Catx.)

Cat5e, Cat6 et Cat7 supportent tous le standard réseau le plus rapide d’aujourd’hui – 1 Gbps. Mais alors, pourquoi investir dans un produit supérieur à Cat5e ? Réponse : pour préserver l’avenir. En effet, Cat6 et Cat7 supporteront les standards émergents, comme IEEE 802.3an, ce qui suppose une transmission à 10 Gbps sur cuivre avec un câble Cat7. Si vous installez Cat6 ou Cat7 aujourd’hui, vous pourrez utiliser ce câblage pendant longtemps.

UTP est le média de réseau sur cuivre le plus rapide et c’est aussi le moins cher par noeud, mais sa principale limitation est la distance. Le standard TIA/EIA-568 spécifie une distance maximale théorique de 100 mètres. Au-delà de 100 mètres, il faudra soit utiliser un matériel spécialisé pour doper le signal, soit utiliser un support alternatif comme un câble coaxial ou fibre optique. Le câble fibre optique est bien préférable sur de longues distances et il est accepté par la plupart des fournisseurs d’équipements professionnels pour des liens entre commutateurs et des connexions vers des systèmes du genre serveur. Le câble coaxial, dont la longueur maximale théorique est de 500 mètres, a moins d’applications pratiques aujourd’hui. Les câbles fibre optique ont une portée bien plus longue et le coût de leur installation et de leur maintenance n’est plus aussi prohibitif que par le passé.

Quel que soit le support choisi pour transporter vos données, il est très important de soigner l’installation et la terminaison de l’infrastructure de câblage. Une minuscule imperfection dans un câble UTP ou un connecteur RJ-45 mal fixé peut causer des problèmes de réseau intermittents aux graves conséquences. Par ailleurs, informez-vous sur la réglementation qui pourrait imposer ou interdire certains types de câbles dans votre immeuble. Si vous doutez de votre capacité à déployer et à terminer correctement l’infrastructure de câblage du réseau, tournez-vous vers un spécialiste. (Renseignez-vous auprès de l’organisme compétent pour savoir s’il existe une réglementation concernant les installations de câbles informatiques basse tension. D’une manière générale, comme le câblage réseau est considéré de basse tension, vous n’avez pas besoin d’un électricien qualifié pour faire le travail.) Une fois le câblage en place, utilisez un testeur de réseau pour certifier chaque tronçon afin de détecter les anomalies avant qu’elles n’immobilisent vos utilisateurs.

Téléchargez gratuitement cette ressource

HP Elite Slice G2 : optimisez la collaboration… et votre budget !

HP Elite Slice G2 : optimisez la collaboration… et votre budget !

Téléchargez cette étude Forrester et découvrez comment booster la collaboration tout en dégageant un excellent R.O.I grâce au système de vidéoconférence HP Elite Slice G2 avec Microsoft Teams !

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010