> Tech > Parlons vitesse

Parlons vitesse

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Il y a encore quelques années, Token-Ring 16 Mbps était pratiquement la technologie réseau la plus rapide. Aujourd'hui, Ethernet à  100 Mbps se généralise, même sur les postes de travail clients, et Ethernet gigabit multiport devient monnaie courante sur les serveurs, qui doivent prendre en charge le trafic

cumulé
provenant de multiples clients à  100 Mbps. Les LAN actuels offrent souvent des
débits de transfert de données plus rapides que le disque dur classique des
ordinateurs de l’utilisateur final.

           
Cette multiplication par cent des performances réseau n’a pas été
accompagnée dans le même intervalle de temps par une amélioration comparable
de la vitesse des processeurs. Il est donc nécessaire d’accélérer le
traitement des protocoles sur les serveurs (y compris l’AS/400) pour absorber le
trafic du réseau. La meilleure méthode pour cela est le parallélisme : il
s’agit de décharger les tâches réseau autant que possible sur des
coprocesseurs, pour réduire le temps de déplacement total d’un paquet au
travers de la pile de protocole TCP/IP.

           
Bon point.
C’est précisément
cette technique qu’utilise la V4R4 pour améliorer les performances Ethernet sur
l’AS/400 pour certains IOP et adaptateurs LAN spécifiques : les IOP LAN/WAN
2809 et 2810 et l’adaptateur Ethernet 10/100 Mbps 2838. La V4R4 supporte une
release de microcode spéciale pour les adaptateurs réglés spécifiquement
pour le trafic TCP/IP (et uniquement TCP/IP).

           
Le microcode TCP/IP personnalisé traite les paquets deux fois plus vite.
Plus précisément, il réduit le temps de déplacement des paquets entre le média
physique et le traitement de la couche 3 (IP) dans la pile de protocole TCP/IP.
De ce fait, l’AS/400 reçoit et met en tampon plus rapidement des paquets
provenant d’Ethernet, évitant ainsi la perte de paquets, et il met en tampon
plus efficacement les paquets sortants pour transmission, réduisant du même
coup les collisions et le gaspillage de la bande passante réseau.

           
Outre le traitement TCP/IP assisté par le matériel, la V4R4 utilise une
pile TCP/IP optimisée qui raccourcit des deux-tiers le chemin de code emprunté
par les paquets, soit jusqu’à  45% de réduction des temps de traitement des
paquets. La restructuration de TCP/IP sur l’OS/400 rend également le traitement
TCP/IP plus efficace sur des AS/400 à  n-voies.

           
Les utilisateurs d’AS/400 distants ont toujours pâti de performances
Telnet médiocres, particulièrement avec de multiples utilisateurs simultanés.
La V4R4 exécute désormais la portion interactive du serveur Telnet au-dessous
de la couche MI (Machine Interface), en utilisant le support TCP/IP Streams, ce
qui accélère grandement le traitement des frappes Telnet. Les sessions Telnet
démarrent aussi beaucoup plus rapidement, grâce à  deux nouveaux jobs consacrés
à  l’allocation et à  la désallocation des unités virtuelles. Auparavant, il
fallait à  chaque session Telnet un nouveau job uniquement pour ajouter ou
abandonner une unité virtuelle.

           
L’OS/400 utilise également une nouvelle structure de job Telnet telle
que, par défaut, seulement quatre serveurs Telnet fonctionnent en même temps
à  un moment donné (une valeur de configuration permet de changer ce nombre).
Auparavant, l’OS/400 créait un job serveur Telnet par tranche de 20 sessions,
entraînant la prolifération des jobs serveurs et causant des problèmes de
fiabilité en cas de crash d’un job serveur.

           
Mauvais point.
Dans cette
configuration, l’IOP 2809, qui peut supporter les I/O LAN et WAN, est limité à 
TCP/IP, en utilisant une nouvelle option ICPONLY sur la commande CRTLINETH (Create
Line Description Ethernet). Même si les améliorations de vitesse dont bénéficient
les couches 1 et 2 sont les bienvenues, il reste à  améliorer le traitement de
la couche 3 de l’OS/400, encore omniprésent sur le processeur principal de l’AS/400.
En matière de performances de traitement transactionnel TCP/IP sur Ethernet,
l’AS/400 est encore à  la traîne. 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Au-delà de la clarification des nouveaux concepts de gestion du parcours client, ce guide vous permettra de définir, créer et mettre œuvre une orchestration complète articulée autour des trois volets essentiels au succès de l’expérience client et de l’entreprise.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010