> Tech > Partage de processeurs fractionnés

Partage de processeurs fractionnés

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

L'implémentation Linux iSeries permet à  l'Hypervisor (le logiciel qui permet de partitionner le matériel iSeries) de partager les processeurs entre les partitions. On part du principe qu'une partition logique peut posséder une fraction fixe d'un processeur donné et qu'une partition différente peut posséder une ou plusieurs autres parties fractionnées. Ainsi,

Partage de processeurs fractionnés

des partitions multiples
pourraient diviser un même processeur
en fractions et fragmenter un
SMP (symmetric multiprocessor) à 
quatre voies en donnant, par exemple,
3,9 CPU à  une partition et 0,1 CPU à 
une autre. Notons toutefois que tous
les modèles et fonctions iSeries capables
d’exécuter Linux n’ont pas forcément
la faculté supplémentaire de
partager des processeurs avec Linux.

La performance d’une fraction de
processeur correspond à  peu près aux
attentes. La performance de la moitié
(0,5) d’un processeur à  600 MHz équivaut
à  celle d’un processeur à  300 MHz.
Certes, le partage des processeurs impose
un certain overhead, mais qui devrait
être bien inférieur à  10 % de la
puissance de traitement totale disponible.

Les auteurs ont récemment mis en
place un environnement de test qui
partageait 10 processeurs entre huit partitions Linux. Nous voulions voir s’il
valait mieux allouer 1,25 processeur
partagé à  chaque partition Linux ou
avoir un seul processeur dédié (non
partagé) pour chaque partition. En raison
de l’overhead du partage, nous
n’avons pas constaté que 1,25 processeur
partagé était égal à  1 processeur
dédié.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 7 étapes d’un projet de dématérialisation RH

Les 7 étapes d’un projet de dématérialisation RH

Dans ce livre blanc, nous vous donnons les clés pour concevoir votre projet de dématérialisation RH. Vous découvrirez chacune des étapes qui vous permettront d’apporter de nouveaux services aux collaborateurs, de vous adapter aux nouvelles pratiques et de renforcer la marque employeur.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010