> Tech > Pas une panacée

Pas une panacée

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le clustering ne règlera pas tous les problèmes des systèmes Exchange. Si un système vient à  manquer d'espace-disque, le clustering évitera aux utilisateurs de subir des retards importants du service, mais ne résoudra pas le problème qui en est la cause. Si le disque dur utilisé par votre noeud primaire

pour les journaux de
transaction ou pour les fichiers de travail MTA possède moins de 10 Mo d’espace
libre, Exchange Server arrête le service affecté et effectue une transition de
cluster.

Mais lors du redémarrage du service, Exchange se retrouvera dans la même situation
(manque d’espace) et stoppera à  nouveau le service. Les clusters ne dispensent
pas des tâches d’administration du système comme la vérification d’un espace disque
suffisant.En outre, le clustering ne peut pas empêcher les défaillances des disques
durs. Le coeur de tout cluster est constitué par une grappe de disques partagés
; dans un cluster Exchange, la grappe partagée contient les fichiers binaires,
les journaux de transaction et les bases de données.

Un problème sur un disque partagé affecte les deux noeuds du cluster, c’est pourquoi
les disques partagés créent un point de défaillance unique potentiel du cluster.
Mon cluster Exchange me l’a rappelé de manière grandiose.
Le disque contenant les journaux de transaction et les fichiers binaires de mon
cluster Exchange est tombé en panne. Cette panne n’aurait pas posé de problème
si j’avais mirroré le disque.

Mais j’ai enfreint deux règles primordiales de l’administration d’un cluster Exchange
: d’une part toujours mirrorer les journaux de transaction et d’autre part séparer
les journaux de transaction des fichiers binaires et des bases de données. La
résolution de ce problème a été bien moins pénible pour moi que le sentiment de
m’être mis dans cette situation grotesque.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010