> Tech > Problème 2 : Validation et traitement des erreurs

Problème 2 : Validation et traitement des erreurs

Tech - Par iTPro - Publié le 22 septembre 2010
email

A ce stade, vous savez construire une page et associer du code pour répondre aux événements de la page. L’étape suivante consiste à valider l’entrée utilisateur. La validation la plus élémentaire concerne la longueur des champs.


La GUI de WDSc rend cette opération très

Problème 2 : Validation et traitement des erreurs

facile. Cliquez sur l’étiquette h:inputText de l’attribut que vous voulez valider, cliquez sur l’option Validation dans la vue Properties, entrez les longueurs minimale et maximale et (c’est une caractéristique sympa de JSF), cliquez sur la case « Display validation error message » (figure 5).

Notez, dans la figure 5, comment l’étiquette validationLength est ajoutée à l’intérieur de l’étiquette inputText, et notez l’étiquette de message en dessous. Et le tour est joué. JSF effectuera la validation de longueur puis placera un message d’erreur éventuel sous le champ d’entrée dans le HTML. Bien sûr, les vérifications de longueur sont les exemples les plus simples, mais ils illustrent bien la stratégie de traitement des erreurs de JSF.

Vous pouvez aussi choisir de cliquer sur le bouton du code de validation personnalisé create/edit dans la figure 5 et écrire votre propre validateur. Sachez qu’il existe beaucoup d’autres étiquettes de validation. Enhanced Faces Extensions d’IBM en a quelquesunes d’intéressantes, mais comme je vous ai déjà dit que je ne les aime pas, je dois proposer des remplaçants.

Les bibliothèques d’étiquettes JSF open-source ne manquent pas ; ma préférée est Tomahawk (http://myfaces.apache.org/ tomahawk) de Jakarta. Parmi quelques dizaines d’autres étiquettes JSF, Tomahawk fournit des validateurs pour des URL, des adresses e-mail, des numéros de cartes de crédit et, mon favori, un validateur qui utilise des expressions ordinaires validateRegExpr.

Voici comment valider le fait qu’une entrée contient seulement de zéro à cinq digits numériques : Un dernier point à propos de la validation : jusqu’ici, l’exemple a placé les erreurs spécifiques juste au-dessous de l’entrée erronée. Mais vous pouvez aussi utiliser ce qui est essentiellement un sous-fichier de messages de programme en glissant/déposant la composante Display Errors hors de la palette vers votre page.

Ce faisant, vous ajoutez l’étiquette h:messages, qui donnera la liste de tous les messages associés à une page. Au fait, il est facile d’ajouter manuellement des messages dans votre backing bean. Par exemple : FacesContext.getCurrentInstance() addMessage("test1", new FacesMessage( "Custom validation error"));

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

Tech - Par iTPro - Publié le 22 septembre 2010