> Tech > Procédure du Model Wizard (suite)

Procédure du Model Wizard (suite)

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

L’écran suivant de l’assistant vous demande de décrire le niveau habituel d’utilisation du serveur Exchange au sein de votre organisation Exchange, à savoir faible, moyenne ou élevé. D’après mon expérience, c e s n i v e a u x s o n t relativement subjectifs et constituent un point

Procédure du Model Wizard (suite)

de départ. Vous pouvez ensuite ajuster le niveau réel ultérieurement lors de l’affinement du modèle. Il est également possible d’entrer la taille moyenne de chaque boîte aux lettres, le nombre moyen des messages reçus quotidiennement par les utilisateurs, le nombre moyen des messages qu’ils envoient chaque jour et la taille moyenne de chaque message. Cliquez sur Next pour accéder à l’écran de la figure 3.

Celui-ci vous demande de sélectionner une configuration de processeur (par ex., un, deux ou quatre processeurs). Vous devez sélectionner au minimum une configuration de processeur, mais vous pouvez en choisir un maximum de trois. La sélection de plusieurs configurations de processeur vous permet de simuler les différences entre une configuration d’entrée de gamme, de moyen de gamme et de haut de gamme concernant les performances de votre organisation Exchange. Par défaut, le Model Wizard crée un serveur distinct pour chaque rôle Exchange.

Toutefois, dans le monde réel, il est parfois possible de consolider plusieurs rôles sur un même serveur. Si vous souhaitez que l’assistant le fasse lorsque cela est possible, activez la case à cocher Attempt to consolidate roles on to one server. Dans la partie basse de l’écran, le logiciel vous demande de sélectionner la configuration de disque. Vous avez le choix parmi un large éventail de configurations, mais quel que soit votre sélection, le Model Wizard supposera que chaque serveur du modèle utilisera le même type. Bien évidemment, vous pourrez changer la configuration de disque ultérieurement, via le Model Editor. Il est également possible de choisir de modéliser un SAN au lieu d’une configuration de disque type.

Vous pouvez notamment ajuster des variables de SAN telles que la vitesse d’interconnexion, le nombre d’interconnexions et la configuration de volume lors de l’affinement du modèle. Si vous employez une configuration de disque standard, l’assistant détermine automatiquement le nombre minimum de disques nécessaires pour chaque serveur. Cliquez sur Next pour afficher un récapitulatif de certaines des options de configuration sélectionnées avec l’assistant. L’écran Model Summary présente des informations liées à la topologie en général et aux serveurs du site central. Il ne propose aucune information sur les serveurs des sites succursales.

Téléchargez cette ressource

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

Ce livre blanc décrit les différents aspects indispensables pour la mise en place d’une approche SD-WAN sécurisée et de confiance. Ce document s’adresse aux consultants et responsables sécurité des systèmes d’information pour bien comprendre les enjeux du Trusted SD-WAN à l’heure de la transformation numérique des entreprises.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT