> Tech > Récupération d’informations de file d’attente et de liaison

Récupération d’informations de file d’attente et de liaison

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Dans la 1ère partie et la 2ème partie de cette série d’articles, j’ai présenté l’utilisation du script GetCollectionOfInstances. wsf pour énumérer toutes les instances d’une classe WMI. (Vous pouvez trouver le code de GetCollectionOfInstances.wsf et les autres exemples de code cités dans cet article sur le site www.itpro.fr Club Abonnés)

Ce script peut servir à récupérer des instances de classes WMI liées aux files d’attente et aux liaisons. Par exemple, pour visualiser des informations de file d’attente SMTP sur un serveur Exchange, vous pouvez exécuter GetCollectionOfInstances.wsf avec la requête WQL (WMI Query Language)

Select * From
Exchange_SMTPQueue

Sur mon serveur Exchange, cette requête WQL m’a permis de récupérer les propriétés de toutes les files d’attente SMTP, y compris les files d’attente auxquelles sont associés un connecteur de groupe de routage (RGC, Routing Group Connector) et un connecteur de courrier Internet sortant (Outgoing Internet Mail). La figure 1 contient un extrait de cette sortie, avec les valeurs correspondant à la propriété QueueName, laquelle spécifie un nom de file d’attente. La figure Web 1 (http://www.itpro.fr, Club abonnés) montre la sortie dans son intégralité. Si vous exécutez GetCollectionOfInstances.wsf avec la requête WQL

Select * From
Exchange_SMTPLink

vous obtiendrez les propriétés de toutes les liaisons d’un serveur Exchange. La figure 2 montre un extrait de la sortie récupérée, qui indique les valeurs correspondant à la propriété LinkName, laquelle spécifie un nom de liaison. La figure Web 2 montre la sortie dans son intégralité. Vous pouvez également exécuter GetCollectionOfInstances.wsf sur des requêtes WQL qui demandent aux classes Exchange_X400- Queue et Exchange_X400Link d’exposer des ensembles similaires de propriétés.

Malheureusement, les informations de file d’attente et de liaison reçues par l’intermédiaire de WMI ne correspondent pas aux informations visibles dans la console Exchange System Manager (ESM). WMI sépare explicitement les informations se rapportant aux files d’attente et celles se rapportant aux liaisons, alors que l’outil ESM affiche les deux types d’informations sans plus de précision. Sur la figure 3, j’indique quels éléments ESM correspondent aux classes Exchange_SMTPQueue, Exchange_SMTPLink, Exchange_X400Queue, Exchange_ X400Link et Exchange_QueueSMTPVirtualServer.

L’outil ESM ne présente pas ses informations de file d’attente et de liaison de la même manière que WMI car il utilise le sous-système Queue API. Par exemple, lorsque vous désactivez des files d’attente dans ESM, vous gérez le sous-système de file d’attente Exchange au niveau liaison. Les noms de file d’attente et de liaison dans ESM sont généralement plus conviviaux que ceux employés par WMI, mais il est relativement aisé de trouver la corrélation entre les deux, comme l’illustre le tableau 1. Il existe toutefois quatre exceptions : Outgoing Internet mail – compaq.com (SMTP Connector), Outgoing Internet mail – hp.com (SMTP Connector), Routing Group Connector 1 (Routing Group Connector) et Local delivery.

Outgoing Internet mail – compaq. com (SMTP Connector) et Outgoing Internet mail – hp.com (SMTP Connector). Au bas de l’arborescence de la figure 3, notez le connecteur intitulé Outgoing Internet Mail dans le dossier Connectors pour le premier groupe de routage. Ce connecteur SMTP dédié connecte l’organisation Exchange LissWareNET à Internet. Lorsque les utilisateurs envoient des courriers électroniques à un domaine DNS externe (dans cet exemple, les domaines compaq. com et hp.com), Exchange route ces messages vers l’extérieur via le connecteur Outgoing Internet Mail. C’est la raison pour laquelle ESM utilise Outgoing Internet mail – compaq.com (SMTP Connector) et Outgoing Internet mail – hp.com (SMTP Connector) respectivement en tant que nom de la file d’attente et de la liaison associée. A la différence d’ESM, WMI emploie uniquement le nom de domaine pour les noms de file d’attente et de liaison.

Routing Group Connector 1 (Routing Group Connector). Sur l’arborescence de la figure 3, remarquez la présence d’un connecteur libellé Routing Group Connector 1 dans le dossier Connectors. Lorsque vous avez une configuration de connecteurs de groupe de routage (RGC), le RGC SMTP utilise ses propres file d’attente et liaison. Lors de l’affichage des informations correspondantes, ESM indique simplement le nom du connecteur suivi du type du connecteur en question.

L’approche employée par WMI pour le nommage d’une liaison RGC est nettement plus complexe que celle d’ESM. WMI se sert de l’identifiant globalement unique (GUID) de l’objet msExchRoutingGroupConnector qui représente le RGC dans Active Directory. Prenons l’exemple du RGC nommé Routing Group Connector 1 dans ma forêt Active Directory. Cet objet est situé dans un conteneur ayant le nom complet (DN, Distingued Name) CN=Connections,CN =First Routing Group,CN=Routing Groups,CN=First Administrative Group,CN=AdministrativeGroups,CN=Liss- WareNET,CN=MicrosoftExchange,CN=Services,CN= Configuration,DC=LissWare,DC=NET. (Le nom complet variera légèrement dans votre organisation en fonction des noms de votre forêt Active Directory et de l’organisation Exchange.) Lorsque j’utilise ADSI Edit pour examiner l’attribut objectGUID de l’objet msExchRoutingGroupConnector qui représente Routing Group Connector 1, je constate que cet attribut contient le GUID suivant, au format binaire : CB E6 CB 6A C5 72 9A 4E B3 8C 2E F2 03 8A 99 C3.

La valeur de la propriété LinkName dans WMI est une version modifiée de ce GUID. WMI concatène chaque octet du GUID binaire afin de former une chaîne, puis convertit les caractères alphabétiques qu’elle contient en lettres minuscules. WMI place ensuite un tiret de soulignement en préfixe et termine la chaîne par un tiret de soulignement suivi de la lettre majuscule D. Ainsi la valeur de la propriété LinkName de Routing Group Connector 1 est la suivante : _cbe6cb6ac5729a4eb38c2ef2038a99c3_D.

Le nom de file d’attente suit en revanche une convention différente. Comme le RGC se connecte à deux serveurs Exchange, le nom de file d’attente se sert du nom de domaine complet (FQDN) du serveur cible, intitulé vm10284346f.LissWare.Net sur mon réseau Exchange.

Local delivery. Sur l’arborescence de la figure 3, remarquez la file d’attente nommée Local delivery. Cette représentation de la file d’attente ESM correspond à LissWare.Net (à savoir, le nom DNS de l’organisation liée) et à la file d’attente LocalAsyncQueue dans WMI.

A l’exception des liaisons et des files d’attente liées au RGC et au connecteur Outgoing Internet Mail, le programme d’installation d’Exchange crée l’ensemble des liaisons et files d’attente du tableau 1. Le serveur virtuel par défaut est associé à ces éléments au cours de l’installation d’Exchange. Par conséquent, si vous créez un serveur virtuel SMTP supplémentaire avec ESM, vous obtiendrez un ensemble identique supplémentaire de liaisons et files d’attente. (La propriété WMI VirtualServerName d’une file d’attente et d’une liaison spécifie le nom du serveur virtuel auxquels la file d’attente et la liaison seront associées.)

Téléchargez gratuitement cette ressource

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Une véritable révolution se prépare progressivement... les entreprises doivent veiller à ne pas rester à l’écart et se faire prendre de vitesse. Tout comme la mobilité ou encore le cloud, la blockchain est une composante essentielle de la transformation numérique. Découvrez, dans ce dossier, comment aborder, comprendre et démarrer la Blockchain

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT