> Tech > La relation Microsoft-Citrix

La relation Microsoft-Citrix

Tech - Par iTPro - Publié le 23 février 2012
email


Etant donné la relation fréquemment citée entre Microsoft et Citrix Systems Inc., il n’y a rien de surprenant à ce que Dhawan soit un expert des produits de virtualisation de Microsoft. Selon Greschler, « dans le domaine RDS, nous avons établi un partenariat avec Citrix 15 ans

avant l’émergence de la virtualisation. » Cette relation englobe aussi le côté administration, avec beaucoup d’intégration entre Citrix et System Center. Par exemple, des plans sont annoncés pour la future gestion de XenServer par System Center, et ce dernier gère déjà VMware. Cette flexibilité et cette interopérabilité avec des environnements hétérogènes procurent à Microsoft une avance pour des clients qui peuvent souhaiter dissocier l’exécution des environnements de production, de test et de développement. De l’avis de Margevicius, System Center est conçu comme un écosystème de gérabilité autour des produits Microsoft : « dans le domaine de la gestion, Microsoft obtient de très bons résultats et, pour la majeure partie, est perçu d’un œil très favorable par ses clients. Ils apprécient System Center et ce dernier accomplit du bon travail. »

La fin du match

D’après Bartoletti, le match se résume à un duel entre Microsoft et VMware. Citrix est plutôt considéré comme dans le camp dans Microsoft, en raison de la domination de ce dernier au niveau de la couche application. Il prévoit l’émergence d’un marché scindé en deux, où VMware s’accrochera à son activité de virtualisation de serveurs et survivra ou disparaîtra au final dans les 3 ou 4 prochaines années en fonction de l’évolution entre la virtualisation du poste de travail et l’informatique pour le cloud. Pour lui, le cloud est un moyen d’attaquer le poste de travail et, si Microsoft ou VMware rendent réellement le cloud nettement plus attractif, Bartoletti prédit une évolution majeure des attentes des clients vis-à-vis de la virtualisation des postes de travail.

« Je pense que nous allons commencer à voir qui est capable d’offrir la véritable pile d’applications et c’est là où VMware est à la traîne de Microsoft », déclare-t-il. « L’offre de la pile d’applications pour la fourniture du poste de travail va constituer la clé. De mon avis, nous allons probablement voir VMware suivre ce qu’il se passe dans le domaine du Smartphone et essayer de nouer un partenariat avec un concurrent majeur de Microsoft, par exemple Google. »

Pour Margevicius, VMware devra chercher de la valeur et de la différenciation au-delà de la virtualisation afin de pérenniser sa réussite. « Si la virtualisation devient un bien de consommation courante et est intégrée à la plate-forme d’OS déployée de toute façon par la majorité des clients, la valeur de VMware, qui requiert le paiement d’une prime, doit être définie et exploitée par ces clients. Par conséquent, VMware doit continuer à aller de l’avant pour rester dans la course. »
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Une véritable révolution se prépare progressivement... les entreprises doivent veiller à ne pas rester à l’écart et se faire prendre de vitesse. Tout comme la mobilité ou encore le cloud, la blockchain est une composante essentielle de la transformation numérique. Découvrez, dans ce dossier, comment aborder, comprendre et démarrer la Blockchain

Tech - Par iTPro - Publié le 23 février 2012