> Tech > Restauration de l’OS

Restauration de l’OS

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Imaginez que vous êtes en train d'essayer de réparer un serveur planté. Les données de votre serveur Exchange sont toujours en sécurité (jusqu'à  plus ample informé), et vous avez toujours accès à  la SAM du domaine.

En revanche, vous devez réinstaller NT pour remettre le serveur en route. Voilà 

Restauration de l’OS

ce qu’il faut faire :

1. Supprimez le compte de domaine du serveur planté du PDC, puis rajoutez-le.

2. Réinstallez Windows NT sur le serveur planté. Rejoignez le domaine et utilisez
le nom de la machine d’origine.

3. Connectez-vous à  la machine cible comme administrateur de domaine.

4. Lancez l’installation d’Exchange Server en utilisant le commutateur /r ((note
PAO :  » /r  » en italique)) qui installe Exchange Server sans lancer les services
Exchange Server et sans modifier les bases de données Exchange d’origine. Utilisez
le commutateur update /r pour réinstaller les Services Packs Exchange Server sur
le serveur planté.

5. Lorsque la procédure d’installation vous demandera un nom de serveur, assurez-vous
que le nom du nouveau serveur correspond bien à  celui de l’original. (Les noms
devraient correspondre si les noms NT sont les mêmes – l’Installation suggère
le nom du serveur comme choix par défaut.)

6. Créez un nouveau site Exchange Server. Ici encore, assurez-vous que vous utilisez
exactement les mêmes noms pour le site et l’organisation, que ceux du serveur
d’origine. Exchange Server distingue les majuscules et les minuscules.
Méfiez-vous donc que les majuscules utilisées dans les nouveaux noms correspondent
bien à  ceux d’origine.

7. Lorsque la procédure d’installation demande un compte de service, utilisez
le même compte de service que vous aviez utilisé pour le serveur d’origine.

8. Réinstallez les mêmes connecteurs que ceux qui avaient été installés avant
le plantage.

9. Réinstallez les mêmes services Exchange Server que ceux qui avaient été installés
à  l’origine.

10. Configurez le service Internet Mail Service, l’Internet News Server, le connecteur
MS Mail et tous les connecteurs tierce partie nécessaires car ils peuvent stocker
leurs propres paramètres de configuration dans le Registre.

11. Lancez l’Optimisateur de performances d’Exchange.

Vous disposez désormais d’une configuration Windows NT et Exchange Server propre.
Mais ne lancez pas encore le service Exchange. Si votre base de données et les
fichiers de journalisation sont intacts, vous êtes bien. En revanche, si ce n’est
pas le cas, vous devez encore restaurer le magasin d’informations d’Exchange Server
depuis vos bandes de sauvegardes.

1. Si vous avez des copies des journaux de transactions générés après la sauvegarde
d’origine, copiez-les dans le répertoire des journaux du serveur de reprise.

2. Si vous avez une sauvegarde en ligne, restaurez-la en utilisant l’outil de
back-up qui l’a générée. Indiquez au logiciel de restaurer les bases de données
des magasins d’informations publiques et privées. Si vous utilisez Ntbackup, cochez
la case Démarrer le service après la restauration. Si vous n’avez pas de journaux
de transactions postérieurs aux sauvegardes, cochez la case Effacer toutes les
données existantes.

Si votre sauvegarde est offline, assurez-vous que les services Exchange Server
du serveur de reprise sont toujours arrêtés. Ensuite, copiez les fichiers de base
de données et de journalisation sur l’emplacement qui leur revient, redémarrez
les services d’annuaire et de surveillance du système, lancez Isinteg et redémarrez
le magasin d’information.

3. Ouvrez la feuille des Propriétés d’une boîte aux lettres et vérifiez que le
champ de compte principal Windows NT correspond bien aux comptes de boîtes aux
lettres. Si vous avez utilisé la bonne SAM pour le domaine, le compte correspondra.
Si le compte n’est pas bon, les données de votre annuaire n’ont pas été restaurées
correctement. A ce stade, relisez le livre blanc de Microsoft ou courrez (ne marchez
pas) vers le premier téléphone et appelez le service de support produit de Microsoft.

4. Utilisez un client (autrement dit Outlook Web Access, Outlook ou Exchange Server)
pour vérifier que vous pouvez vous connecter comme utilisateur, voir les données
du calendrier et échanger des mails avec d’autres utilisateurs.

5. Répétez l’opération 4 sur d’autres postes de travail, juste pour vérifier qu’Exchange
Server fonctionne correctement.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010