> Tech > Restauration incomplète

Restauration incomplète

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Une restauration incomplète est utile si quelqu'un détruit accidentellement des données importantes avec une commande UPDATE ou DELETE et si vous voulez simplement restaurer la base de données jusqu'au point qui précède la destruction. Si vous suivez la procédure de restauration habituelle et appliquez le dernier journal de transactions dans

sa totalité, vous réappliquerez
la transaction qui a endommagé
la base de données. Mais SQL
Server 2000 et 7.0 vous permettent de
restaurer la base de données jusqu’à 
un point précis dans le temps.

L’option STOPAT de la commande
RESTORE permet d’indiquer le point
où s’arrête la restauration d’un journal
de transactions. Comme chaque enregistrement
du journal comporte une
valeur indiquant la date et l’heure à  laquelle
la transaction a commencé, SQL
Server cessera de restaurer des transactions
dès qu’il en rencontrera une
survenue après l’heure indiquée dans
STOPAT. Si la sauvegarde du journal de
transactions ne contient pas l’heure
demandée (par exemple, si l’heure
spécifiée est postérieure à  l’heure que
le journal de transactions couvre), SQL
Server émet un avertissement et la
base de données reste non récupérée,
comme si vous aviez exécuté RESTORE
WITH NORECOVERY.

Dans SQL Server 7.0, vous ne pouvez
utiliser l’option STOPAT qu’avec la
commande RESTORE LOG. Dans SQL
Server 2000, vous pouvez aussi utiliser
STOPAT avec la commande RESTORE
DATABASE et STOPAT inclut les enregistrements
du journal appliqués après
que toutes les pages de la base de données
aient été chargées. Toutefois,
vous ne pouvez pas utiliser STOPAT
quand vous restaurez des sauvegardes
différentielles parce que le gros du travail
d’une restauration différentielle
consiste à  remplacer les données qui
ont changé et aucune valeur de date et
d’heure n’est associée aux pages modifiées.
En outre, vous ne pouvez pas utiliser
STOPAT avec une restauration de
fichiers ou de groupe de fichiers parce
que tous les journaux doivent être appliqués complètement afin que le fichier
ou le groupe de fichiers restauré
soit actualisé jusqu’au même point
chronologique que le reste des fichiers
dans la base de données.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010