> Tech > Restaurer un WINS en mauvais état

Restaurer un WINS en mauvais état

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Si vous constatez des problèmes WINS - par des rapports provenant des administrateurs ou des utilisateurs, par des erreurs ou des entrées d'enregistrement défectueux dans la console de gestion WINS, ou par des erreurs critiques dans le journal système de votre serveur WINS - vous pouvez prendre les mesures pour

Restaurer un WINS en mauvais état

commencer à  résoudre le problème. Si
le problème posé est simplement que
certains enregistrements WINS apparaissent
comme des entrées défectueuses
ou sont incorrectes, essayez de supprimer
les enregistrements fautifs de la base
de données.

Si le problème est plus grave et si
vous recevez des codes d’erreur ou des
ID d’événement spécifiques de la part du
journal d’événements système, commencez
par rechercher l’erreur ou l’ID
particulier dans la Microsoft Support
Knowledge Base à  http://support.microsoft.
com. Vous y trouverez peut-être des
indices sur la nature du problème qui
vous empêcheront de supposer à  tort
que votre base de données WINS est corrompue.

Si vous êtes convaincu que votre
base de données WINS est viciée, essayez
de recourir à  l’utilitaire Jetpack
pour confirmer vos soupçons. Si Jetpack
confirme la corruption – ou si vous devez
rappeler une version alternative de la
base de données WINS pour d’autres raisons
– l’étape suivante consiste à  restaurer
la base de données.

Premièrement, arrêtez WINS sur le serveur que vous êtes en train de restaurer.
Vous pouvez désormais utiliser l’une
de plusieurs méthodes pour restaurer
une base de données WINS, une tâche
relativement simple. Une méthode
consiste à  exécuter l’utilitaire de gestion
WINS à  partir du serveur WINS que vous
voulez restaurer et à  utiliser l’option
Restore Local Database.

Vous pouvez également restaurer les
fichiers base de données WINS manuellement
ou à  partir des fichiers de sauvegarde
qui se trouvent ailleurs (dans un
autre répertoire, sur un stockage amovible,
par exemple). Pour effectuer une
restauration manuelle, procédez ainsi:

1. Arrêtez WINS sur le serveur.

2. Supprimez tous les fichiers qui se
trouvent dans le dossier \%systemroot%
\system32\wins (en laissant les
éventuels sous-dossiers existants intacts).

3. Redémarrez WINS pour créer une
base de données WINS vide et nette
sur le serveur.

4. Copiez les trois fichiers de sauvegarde
WINS (wins.mdb, j500000xx. log et wins.pat) à  partir de votre dossier
source de sauvegarde dans le dossier
\%systemroot%\system32\ wins. Si le
système demande si vous voulez remplacer
les fichiers existants, répondez
par Yes.

5. Arrêtez WINS.

6. Exécutez l’utilitaire de gestion WINS
sur le serveur WINS et choisissez l’option
Restore Local Database. Naviguez
jusqu’à  l’emplacement du dossier de
sauvegarde. Veillez à  choisir le parent
du dossier \wins_bak (c’est-à -dire,
\%systemroot%\system32\ wins ou
\%systemroot%\system 32\wins\backup).

7. Exécutez Jetpack et compactez et vérifiez
l’intégrité de la base de données
restaurée.

8. Redémarrez WINS.

Les articles Microsoft « Recovering a
WINS Database From Other Backup
Sources » (http://support.microsoft.
com/default.aspx?scid=kb;en-us;q235
609) et « Restoring a Windows 2000
WINS Database From Other Backup Sources » (http://support.microsoft.
com/default.aspx?scid=kb;en-us;q244
810) décrivent cette procédure plus en
détail pour Win2K et NT, respectivement.

Bien que vous puissez restaurer la
base de données WINS par d’autres méthodes,
cette procédure est celle que
Microsoft supporte et recommande.
Avant d’effectuer une opération de restauration,
il faut sauvegarder les fichiers
base de données WINS en prévision
d’une éventuelle reprise ultérieure – par
exemple, si les fichiers que vous êtes en
train de restaurer s’avèrent corrompus.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT