> Tech > SanDisk X300s : un SSD avec cryptage matériel

SanDisk X300s : un SSD avec cryptage matériel

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 12 mai 2014
email

SanDisk dévoile son nouveau stockage SSD : le X300s.

SanDisk X300s : un SSD avec cryptage matériel

La société californienne souhaite mettre l’accent avec ce produit sur la sécurité des données. Plus de 30 % des failles de sécurité seraient en effet liées à la perte ou au vol d’un équipement de l’entreprise. Rien que dans les 7 plus grands aéroports du monde, 10 000 ordinateurs portables auraient été égarés ou volés entre juin 2012 et juin 2013.

C’est pour répondre à cette problématique que SanDisk propose le X300s. Ce dernier embarque nativement une technologie de cryptage AES 256 et se charge donc de chiffrer l’intégralité des données écrites. Le hardware est compatible TCG Opal 2.0 et Microsoft eDrive et peut être administré avec différents outils du marché (Absolute, CheckPoint, McAfee, Sophos, Symantec, Wave, Winmagic).

D’autres constructeurs, comme Samsung avec sa gamme 840, suivent également la voie du chiffrement matériel. Cette dernière a l’avantage de beaucoup moins impacter les performances qu’un chiffrement logiciel. Dans le cas du X300s, SanDisk indique une dégradation de seulement 5 % alors qu’une solution software pourrait fait perdre jusqu’à 23 % de performances.

Selon les données fournies par le constructeur, le X300s offre 96 000/79 000 IOPS en lecture/écriture aléatoire et 520/460 Mbps en lecture/écriture séquentielle. Il sera commercialisé aux formats 2,5″ et M.2 2280 avec une capacité de 64 Go, 128 Go, 256 Go ou 512 Go. Seule la version 2,5″ grimpe jusqu’à 1 To.

Le X330s sera disponible à partir du mois prochain.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Au-delà de l’effet de « corvée », souvent soulignée par les administrateurs, la sauvegarde moderne est un nouveau concept qui a le potentiel de transformer toute direction des systèmes d’information, quelle que soit sa taille, et d’apporter des réponses fonctionnelles nouvelles pour rendre le service informatique plus efficace. Découvrez comment aborder la sauvegarde moderne

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 12 mai 2014