> Tech > Sauvegarde d’objets individuels pour Windows Server

Sauvegarde d’objets individuels pour Windows Server

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

  Avec la V4R5, on peut sauvegarder les données de Windows Server (fichiers, répertoires, shares, registre Windows, par exemple) et restaurer ces données individuellement. Toutefois, comme procédure de sauvegarde principale pour reprise sur sinistre, il faut encore sauvegarder périodiquement tout le système (option 21 du menu Save) et les objets de

Sauvegarde d’objets individuels pour Windows Server

l’espaces de stockage qui sont associés avec Windows Server. Après quoi, on peut choisir de n’effectuer des sauvegardes quotidiennes que pour les fichiers Windows Server modifiés. Si l’on veut sauvegarder chaque objet, Windows Server fonctionnant sur un IXS ou INS doit être actif et doit présenter une connexion LAN interne TCP/IP opérationnelle avec un iSeries 400 ou un AS/400. Il faut sauvegarder les objets Windows Server soit avant de mettre le système dans un état restreint pour sauvegarder le reste des objets OS/400, soit après avoir effectué les opérations d’état restreint. Pour sauvegarder les objets individuels pour Windows Server, inclure la commande SAV suivante dans la stratégie de sauvegarde :

SAV DEV(‘/QSYS.LIB/tape-device-name.DEVD')
   OBJ((‘/QNTC/servername/sharename'))

  Si l’on ne veut sauvegarder que les modifications effectuées depuis la dernière sauvegarde, indiquer *LASTSAVE sur le paramètre CHGPERIOD de la commande SAV. On peut également indiquer un certain intervalle de dates et heures. Pour plus d’informations sur la sauvegarde de Windows Server, visiter l’iSeries Information Center d’IBM à  l’adresse http://publib.boulder.ibm.com/pubs/html/as400/infocenter.htm.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010