> Tech > Sauvegarder par les nombres (3)

Sauvegarder par les nombres (3)

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le gros de la base de données est maintenant peuplé. Mais elle n'est pas encore prête pour la reprise. En effet, les fichiers en sont encore à  différents stades de modification : le fichier primaire en est au point chronologique 9, RWFG à  11, et ROFG à  5. L'étape suivante

Sauvegarder par les nombres (3)

consiste à  mettre à  niveau la base
de données en appliquant les bonnes
sauvegardes de journaux de transactions.
Attention, cette étape peut s’avérer
délicate. Pour déterminer le bon
ordre des sauvegardes de journaux à 
appliquer, il faut d’abord trouver le
plus ancien jeu de sauvegardes que
vous avez restauré. Dans l’étude de
cas, vous avez restauré ceci :
1. Jeu de sauvegardes numéro 9, pour
obtenir la dernière sauvegarde complète
du fichier primaire

2. Jeu de sauvegardes numéro 3, pour
obtenir la dernière sauvegarde complète
du groupe de fichiers RWFG

3. Jeu de sauvegardes numéro 5, pour
obtenir la dernière sauvegarde complète
du groupe de fichiers ROFG

4. Jeu de sauvegardes numéro 11, pour
obtenir la dernière sauvegarde différentielle
du groupe de fichiers
RWFG

Le groupe de fichiers ROFG se situe maintenant au point chronologique
le plus précoce – point 5. Pour
récupérer jusqu’à  la minute, il faut calculer
le journal effectif minimum à  appliquer.
Vous pouvez pour cela utiliser
l’information de l’historique de sauvegarde.
En interrogeant msdb pour
avoir l’historique de sauvegarde, on
peut accélérer le processus.
Cependant, msdb pourrait ne pas être
disponible au moment de la défaillance.
Si msdb est disponible, vous
pouvez l’interroger directement pour
obtenir l’information sur vos sauvegardes
de base de données. La consultation
de l’historique de sauvegarde à 
partir de msdb peut fournir de nombreuses
informations parce que SQL
Server n’efface pas automatiquement
l’historique de sauvegarde de msdb.
L’information historique est donc gardée
de manière permanente. Si vous
jugez bon d’effacer périodiquement
les anciennes informations de msdb,
veillez à  conserver un ou deux jeux de
sauvegardes complets. Pour effacer
l’historique de sauvegarde, vous pouvez
utiliser les procédures msdb.dbo.
sp_delete_database_backuphistory ou
msdb.dbo.sp_delete_backuphistory.

Si msdb est indisponible, vous devez
vous procurer l’historique de sauvegarde
en examinant l’information
d’en-tête directement à  partir de vos
unités de sauvegarde. Pour voir l’information
d’en-tête, utilisez la syntaxe
LOAD HEADERONLY. Le Web listing 1,
téléchargeable à  http:\\www.itpro.fr,
contient quelques exemples d’utilisation
de cette syntaxe. LOAD HEADERONLY
exige que les unités de sauvegarde
soient online. Mettre tous les
lecteurs de bande online et collecter
toute cette information allongera sensiblement
le temps de reprise. Il est
probable que vous chargerez certains
lecteurs de sauvegarde et que vous en
interrogerez inévitablement quelquesuns
d’incorrects, pour trouver le jeu
correct et la bonne séquence à  restaurer.
Pour vous assurer que smdb est
toujours disponible pour consultation,
voir l’encadré « Conseil rapide concernant concernant
msdb ». Vous y trouverez des instructions
sur la manière de réinitialiser
msdb pour permettre des sauvegardes
des journaux de transactions et comment
effectuer cette sauvegarde fréquemment.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Conçu pour les directions IT et Métiers, ce guide vous permettra d'évaluer précisément vos processus de communication client, d'identifier vos lacunes et points d'inflexion pour établir un plan d’actions capable de soutenir durablement votre évolution. Bénéficiez maintenant d'une feuille de route complète.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010