> Tech > Simulation de commande en ligne

Simulation de commande en ligne

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Bien que VolanoMark, SPECweb99 et SPECjbb2000 donnent chacun des renseignements intéressants sur certains aspects des performances des serveurs, aucun d'entre eux ne simule une application de e-commerce caractérisée par un gros volume transactionnel et de multiples utilisateurs. C'est pourquoi TPC-W, le benchmark Web transactionnel de TPC, intrigue les utilisateurs. TPC-W

Simulation de commande en ligne

prétend représenter toute activité de
marketing et de vente sur Internet : grands magasins, distributeurs de logiciels,
systèmes de réservation de billets d’avion, Bourse électronique, et autres.
Il représente également des environnements Intranet qui utilisent des transactions
Web pour leur exploitation interne. Le benchmark mesure les performances de systèmes
supportant la consultation, la commande et la conduite d’activités de gestion
transactionnelle. Les fournisseurs peuvent choisir le nombre d’articles à  mettre
dans leur catalogue simulé à  tester, et ils peuvent enregistrer les résultats
obtenus pour des tests appliqués à  1.000, 10 mille, 100 mille, 1 million, ou 10
millions d’articles.

TPC-W met à  l’épreuve un grand nombre des composants système associés à  ce type
de e-commerce en ligne. Le test inclut de multiples sessions de consultation en
ligne, une génération de pages dynamique avec accès et mise à  jour de la base
de données, et l’exécution simultanée de types de transactions multiples. La sécurité,
y compris l’authentification des utilisateurs et le cryptage des données, et la
génération de pages dynamique sont des éléments importants de TPC-W.
Le benchmark TPC-W intrigue les gens de Rochester au point de les inciter à  vouloir
tester des AS/400 avec. « C’est un benchmark très intéressant, en particulier pour
démontrer le service d’applications sur le Web » explique Dick Odell. « Il se pourrait
que de multiples plates-formes IBM produisent des résultats le concernant, lors
des prochains mois. »

Au moment de la mise sous presse, un seul fournisseur avait fourni des résultats
TPC-W sur le site Web de TPC ; ces résultats concernaient les Netfinity d’IBM.
Une batterie de sept serveurs Netfinity sous Microsoft Internet Information Server
5.0 et une base de données Microsoft SQL Server 2000 ont effectué 1.262 interactions
Web par seconde (WIPS : Web Interactions Per Second) avec 10.000 articles au catalogue.
Le coût total de la configuration était de 348.879 dollars pour un rapport prix/performances
de 276.28 dollars par WIPS sur 10.000 articles.

« Un résultat suffit presque » pour cette première phase dans la vie du benchmark
TPC-W, d’après Jim Enright, Director of Performance Product Management chez Oracle
et président du sous-comité TPC-W. « Le benchmark ne s’est terminé qu’en février.
Un délai de six mois après la fin d’une spec comme celle-ci, peut être considéré
comme un record en matière de publication de résultats. »

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010