> Tech > SQL Server Fast Track

SQL Server Fast Track

Tech - Par iTPro - Publié le 18 juin 2012
email

En association avec ses partenaires constructeurs et/ou intégrateurs (Bull, HP, Dell, IBM, Cisco, EMC, Hitachi, NetApp…), Microsoft a défini une Architecture de Référence appelée SQL Server Fast Track, spécifiquement adaptée à son moteur de bases de données SQL Server, conçue pour fournir des performances optimisées dans un contexte d’activité décisionnelle avec des débits disque garantis.

SQL Server Fast Track

Cette architecture est de type SMP (Symetric Multi Processing), c’est-à-dire qu’elle est constituée d’un unique serveur équipé de plusieurs processeurs multicoeurs, ce qui permet l’exécution parallélisée de requêtes complexes en les décomposant en sous-requêtes plus simples, chaque sous-requêtes s’exécutant sur un cœur dédié. En l’état actuel des spécifications techniques (v4.0), elle permet d’accueillir jusqu’à 120 To de données.

Elle s’appuie sur des composants matériels standard du marché (serveurs, cartes réseaux, cares HBA, switch fibre optique, etc.) et sur le moteur SQL Server 2008 R2 Edition Entreprise, et permet donc une prise en main rapide car elle ne nécessite pas de formation spécifique pour un administrateur de bases de données connaissant déjà SQL Server. Le support de SQL Server 2012 sur architecture Fast Track est prévu peu après sa sortie, au premier semestre 2012.

Le principe de base de l’architecture Fast Track est d’équilibrer la puissance des composants matériels de manière à permettre à chacun de fonctionner au maximum de ses capacités, et éviter ainsi que l’un d’eux ne constitue un goulet d’étranglement pour les performances de l’ensemble de l’architecture. Le schéma 1 illustre les principaux composants d’une architecture Fast Track :

Le respect du principe décrit plus haut permet d’obtenir une linéarité dans la performance des débits disques, proportionnelle au nombre de processeurs présents dans le serveur.

Certains intégrateurs (à l’instar de Bull qui intègre du matériel HP) proposent par ailleurs des solutions permettant de rendre cette architecture hautement disponible en l’intégrant au sein d’un cluster à basculement, et de pouvoir le cas échéant installer d’autres briques logicielles (moteur de cube, d’ETL, portail SharePoint, etc.) sur les autres nœuds du cluster.

SQL Server 2008 R2 intègre des mécanismes de compression des données (modes ligne et mode page) et des sauvegardes très performants qui permettent de réduire sensiblement le taux d’occupation d’une base de données sur disque, donc de réduire la quantité d’E/S disques nécessaires à l’exécution d’une requête tous en réduisant les temps de réponse.

SQL Server 2012 apporte son lot de nouveautés, dont notamment les index en mode colonne qui s’appuient sur un nouveau moteur de compression des données en mémoire (xVelocity), spécifiquement conçus pour accélérer notablement les performances d’exécution des requêtes, dans des facteurs dix voire cent. Bwin, la célèbre société de paris en ligne, fait partie des premiers clients à avoir mis en œuvre xVelocity sur sa plate-forme, ce qui lui a notamment permis de réduire significativement le temps d’exécution de certaines requêtes en passant de 17mn à 3s.

Téléchargez gratuitement cette ressource

HP Elite Slice G2 : optimisez la collaboration… et votre budget !

HP Elite Slice G2 : optimisez la collaboration… et votre budget !

Téléchargez cette étude Forrester et découvrez comment booster la collaboration tout en dégageant un excellent R.O.I grâce au système de vidéoconférence HP Elite Slice G2 avec Microsoft Teams !

Tech - Par iTPro - Publié le 18 juin 2012