> Tech > Le stockage sur un Power Blade

Le stockage sur un Power Blade

Tech - Par iTPro - Publié le 06 septembre 2011
email


Les types de stockage acceptés pour l’IBM i sur un Power blade sont SAS avec BladeCenter S (disques intégrés dans le BladeCenter lui-même et DS3200), et SAS et Fibre Channel avec BladeCenter H (DS3200 et plusieurs sous-systèmes Fibre Channel SAN). Il n’est pas possible d’utiliser un sous-système

Fibre Channel SAN pour IBM i sur BladeCenter S, parce que la combinaison CFFh adaptateur Ethernet et Fibre Channel n’est pas supportée dans ce BladeCenter. Bien que vous puissiez utiliser un sous-système Fibre Channel SAN pour des lames d’architecture x86, ce choix oblige à remplacer les commutateurs SAS dans le BladeCenter par des Fibre Channel. Un tel remplacement rend inaccessibles les disques SAS dans le BladeCenter lui-même et diminue donc l’intérêt de BladeCenter S.

Le choix du stockage dépend du nombre de bras de disques nécessaires, de la compétence présente ou prévue en gestion de stockage, des administrateurs du site et, à un degré moindre, de la capacité disque nécessaire. La capacité est généralement moins cruciale que le nombre de bras de disques : c’est souvent le cas avec les charges de travail IBM i en production. Les options de stockage existantes pour les BladeCenter S et BladeCenter H, offrent généralement une capacité suffisante pour l’environnement envisagé (petit vs. moyen).

Les sous-systèmes de stockage dont dispose l’IBM i sur un Power Blade, acceptent des disques physiques SAS et Serial ATA (SATA) (DS3200) ou des disques Fibre Channel et SATA (DS3400, DS4700, DS4800, DS5000). Les lecteurs SATA sont bien plus lents (7 200 TPM contre 15 000 TPM pour les disques SAS et Fibre Channel supportés), et aussi un peu moins fiables. C’est pourquoi IBM conseille fermement de créer des unités logiques (LUN) pour les charges de travail IBM i de production, en n’utilisant que des disques physiques SAS ou Fibre Channel. Il est aussi recommandé d’isoler les LUN pour chaque LPAR IBM i sur une matrice RAID séparée dans le sous-système de stockage. Cette directive ne s’applique qu’à l’IBM i.

Ces recommandations, et d’autres, sur les performances, devraient déterminer la configuration matérielle finale du ou des sous-systèmes de stockage à utiliser avec l’IBM i et BladeCenter. Pour approfondir le sujet des performances de l’IBM I sur un Power Blade, consultez le manuel IBM Power Systems Performance Capability Reference.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Conçu pour les directions IT et Métiers, ce guide vous permettra d'évaluer précisément vos processus de communication client, d'identifier vos lacunes et points d'inflexion pour établir un plan d’actions capable de soutenir durablement votre évolution. Bénéficiez maintenant d'une feuille de route complète.

Tech - Par iTPro - Publié le 06 septembre 2011