> Tech > Structure de dossier OU

Structure de dossier OU

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

  Pour contourner l'éditeur ACL et pour déléguer plus facilement le contrôle aux unités administratives de notre division (c'est-à -dire, les managers locaux qui administraient précédemment les domaines NT 4.0), nous avons créé une structure de dossier OU (organizational unit) de haut niveau pour chacune des trois unités administratives. Notons que chaque

Structure de dossier OU

dossier OU inclut un jeu standard d’OU

pour aider les administrateurs à  gérer leurs objets (Computers, Groups,

Users, par exemple). Pour les OU de haut niveau, nous avons préféré les

numéros aux conventions de noms classiques, afin que les noms d’OU ne

soient pas liés aux noms des sites ou des départements. De plus,

l’utilisation de numéros nous aide à  identifier les objets dans le domaine

parce que nous incluons le numéro de l’unité administrative comme préfixe

dans nos noms pour chaque objet de groupe, compte de service, share,

ordinateur, et imprimante. La gestion de tous les GPO (Group Policy

Objects), groupes administratifs, et comptes se déroule dans la structure
de dossiers OU DCSP (Administrative Unit Central). Nous avons octroyé aux

départements informatiques locaux (Administrative Unit 1, Administrative

Unit 2) le contrôle complet (Full Control) sur leurs dossiers respectifs, y

compris tous les sous-dossiers. Ainsi, chaque groupe administratif possède

les droits nécessaires pour créer, gérer, et supprimer n’importe quel type

d’objet dans sa structure de dossiers OU. Attribuer des autorisations

individuelles (plutôt que Full Control) à  une structure aussi grande que la

nôtre – même avec l’aide de certains outils propriétaires – n’est
tout simplement pas une solution efficace.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Conçu pour les directions IT et Métiers, ce guide vous permettra d'évaluer précisément vos processus de communication client, d'identifier vos lacunes et points d'inflexion pour établir un plan d’actions capable de soutenir durablement votre évolution. Bénéficiez maintenant d'une feuille de route complète.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010