> Tech > Structure et fonctionnement de Samba

Structure et fonctionnement de Samba

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Samba est composé de deux programmes principaux : smbd et nmbd. Ces démons, qui tournent sur la machine serveur, ont chacun leur rôle bien déterminé.
smbd est le démon principal de Samba. C'est lui qui gère les sessions, s'occupe de l'authentification et contrôle les accès aux fichiers et aux imprimantes.

Structure et fonctionnement de Samba

Il
est bien entendu obligatoire.

nmbd est un démon facultatif pour le bon fonctionnement de Samba. Il permet de
faire connaître à  l’ensemble du réseau le nom du serveur et les ressources qui
lui sont attribuées. C’est grâce à  ce démon que le serveur Linux est visible dans
le Voisinage Réseau de Windows. Le but de ce démon n’étant que de faire connaître
le serveur, il peut très bien être supprimé. Dans ce cas, l’utilisateur devra
bien sur connaître toutes les caractéristiques du serveur pour pouvoir l’utiliser.

Samba permet de mettre en place, entre le client et le serveur, une liaison cryptée
avec SSL.

Le logiciel Samba est livré avec tout une gamme d’outils supplémentaires :
– smbclient : il permet, depuis la machine Linux, de contacter un autre serveur
SMB. Cela permet de faire des copies de fichiers ou bien d’accéder à  des ressources
d’impression. Il fonctionne grâce à  une interface de type FTP en mode texte.
– smbpasswd : ce petit utilitaire permet de réaliser plusieurs choses. Il permet
la modification et la gestion des mots de passe. L’administrateur peut ajouter
ou supprimer des utilisateurs et modifier les mots de passe. Enfin, c’est ce logiciel
qui permet de crypter les mots de passe quand Samba est configuré pour fonctionner
ainsi.
– smbstatus : permet de contrôler et de surveiller le fonctionnement de Samba.
Ce petit utilitaire indique l’état des différentes connexions actives sur le serveur.
Il indique aussi les fichiers ouverts et leurs états. Cet utilitaire permet de
voir l’utilisation d’un serveur Samba.
– smbtar : permet de sauvegarder ou de restaurer directement un fichier depuis
une archive Unix.

Il existe encore d’autres utilitaires fournis avec Samba, tels que swat, qui permet
de configurer Samba à  l’aide l’un navigateur Web ou encore testparm, qui vérifie
le fichier de configuration.

La configuration de Samba se fait via le fichier smb.conf. Ce fichier contient
toute la configuration du serveur et des ressources que l’on souhaite partager
(fichiers et imprimantes). Il peut être relativement complexe, mais une configuration
de base permet déjà  de faire fonctionner le partage de fichiers et d’imprimantes.
La configuration peut être réalisée de plusieurs manières. La solution la plus
rapide consiste à  éditer le fichier smb.conf et de le modifier  » à  la main « .
La seconde solution est d’utiliser une interface graphique. Le plus simple est
d’utiliser l’interface fournie avec Samba (swat). Il s’agit d’une interface graphique
agissant directement sur le fichier smb.conf (Figures 2, 3 et 4).

Il existe, sous Linux, de nombreux outils de configuration qui permettent, avec
une interface Web, de configurer un grand nombre d’applications. La plupart de
ces logiciels sont prévus pour configurer Samba.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010