> Tech > Suivi de la maintenance en arrière-plan

Suivi de la maintenance en arrière-plan

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Comme pour toute autre opération dans Exchange, le niveau sélectionné de journalisation de diagnostic détermine la quantité d’informations que la banque écrit sur les opérations de maintenance dans le journal Application. Vous définissez le niveau de journalisation de diagnostic en sélectionnant un serveur dans le Gestionnaire système Exchange, en ouvrant

la boîte de dialogue de ses propriétés et en accédant à l’onglet Diagnostic Logging (Enregistrement des diagnostics), illustré sur la figure Web 5 (www.itpro.fr Club Abonnés).

Pour enregistrer suffisamment de détails sur les événements de la maintenance en arrière-plan, vous devez changer le paramètre Background Cleanup (Nettoyage en arrièreplan) pour les objets MSExchangeIS Public Folder et Mailbox du niveau d’enregistrement par défaut, à savoir None (Aucun), en Minimum, Medium (Moyen) ou Maximum. Je recommande le paramètre Maximum pour la maintenance en arrière-plan. Il ne génère pas une multitude d’événements (à la différence des paramètres pour d’autres fonctionnalités, telles que la réplication des dossiers publics) et vous pouvez toujours apprendre quelque chose des détails supplémentaires générés à ce niveau. Une fois que vous serez familier des différentes opérations et que vous saurez à quoi vous attendre, vous pourrez ramener le paramètre sur la valeur Minimum.

Après avoir appliqué le nouveau paramètre, la banque commence à générer des événements lors de la prochaine exécution de la maintenance en arrière-plan. Le tableau 3 énumère les événements les plus courants consignés. Hormis sur de très gros serveurs ou des serveurs soumis à une charge très élevée, nombre de ces tâches sont exécutées rapidement. La défragmentation en arrière-plan constitue une exception parfaitement compréhensible. Cette activité intense peut durer plusieurs heures, en fonction de la charge en arrière-plan, de la capacité du serveur et du volume de données à traiter.

Exchange utilise une technologie de base de données sophistiquée pour proposer son ensemble de fonctionnalités très étoffé aux clients. En coulisse, la banque effectue un traitement important afin de tout conserver aligné et en bon état. La majorité du travail de la banque est automatisé et ne requiert aucune intervention de l’administrateur, mais il est bon de savoir ce qu’il se passe en arrière-plan, juste au cas où.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Au-delà de l’effet de « corvée », souvent soulignée par les administrateurs, la sauvegarde moderne est un nouveau concept qui a le potentiel de transformer toute direction des systèmes d’information, quelle que soit sa taille, et d’apporter des réponses fonctionnelles nouvelles pour rendre le service informatique plus efficace. Découvrez comment aborder la sauvegarde moderne

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010