> Tech > Surveillance des blocs en force

Surveillance des blocs en force

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

  Trois nouveaux codes opérations - MONITOR (Begin a Monitor Block), ENDMON (End a Monitor Block), et ON-ERROR - permettent de cibler un traitement d'erreurs spécifique pour un bloc de code Monitor dans le programme. Auparavant, on pouvait utiliser les fonctions %ERROR et %STATUS pour traiter une erreur pour une seule

Surveillance des blocs en force

ligne de code ou utiliser les sous-routines d’exception/d’erreur de fichier (*PSSR) pour traiter les erreurs dans l’ensemble du programme. Le nouveau support est très semblable aux blocs try/catch de Java ; il permet de définir un bloc de code que l’on veut essayer de traiter. Si une erreur survient n’importe où dans ce bloc, on peut attraper (catch) l’erreur et indiquer le code que l’on veut exécuter en réponse à  l’erreur.

   La figure 6 illustre le processus. Un bloc Monitor démarre avec un code opération MONITOR ; le programme traite ensuite les lignes suivantes dans le bloc jusqu’au premier code opération ON-ERROR. Si tout le code du bloc Monitor est traité sans erreur, le contrôle est transmis à  la première ligne suivant un code opération ENDMON. En revanche, si l’une des lignes du bloc entraîne une erreur, le code est transmis au groupe ON-ERROR approprié.

   Le code programme/fichier status détermine quel groupe ON-ERROR prend le contrôle. C’est le même code status que celui que la fonction %STATUS fournit. On peut indiquer n’importe quel code status de 00100 à  09999. On peut également spécifier *PROGRAM pour des erreurs de programme génériques, *FILE pour des erreurs de fichier génériques, ou *ALL pour toutes les erreurs génériques. Un seul groupe ON-ERROR est traité – le premier qui couvre le statut d’erreur. Il est judicieux de placer des groupes ON-ERROR génériques après les groupes spécifiques pour être certain de couvrir toutes les erreurs possibles. Une fois le groupe ON-ERROR traité, le contrôle est transmis à  l’instruction qui suit l’opération ENDMON.

   On peut placer des blocs Monitor n’importe où dans le programme, y compris dans des groupes IF, DO et SELECT. On peut même les imbriquer à  l’intérieur d’autres blocs Monitor ou de groupes ON-ERROR. Les blocs Monitor peuvent aussi englober des groupes IF, DO et SELECT.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010