> Tech > Team Foundation Services ou la BI au service des développeurs

Team Foundation Services ou la BI au service des développeurs

Tech - Par iTPro - Publié le 29 août 2011
email


La Business Intelligence peut aussi venir directement en aide aux développements. Développeurs, architectes et chefs de projets utilisent en réalité déjà un outil profondément infiltré par la BI: TFS (Visual Studio Team Foundation Server). En effet, TFS incorpore en standard un Data Warehouse et un cube OLAP,

évidemment tous deux hébergés sous SQL Server. Le logiciel propose même toute une pléthore de rapports pour connaître le nombre de tâches assignées à chaque développeur, le nombre de bugs détectés ou encore à corriger par sous-projets, etc. Ces derniers sont produits par la couche Reporting Services de SQL Server. Dès lors, il devient très facile de les modifier et de les enrichir en les éditant à l'aide du Reporting Services Designer intégré dans Visual Studio (via le Business Intelligence Development Studio qui fait parti des outils clients de SQL Server). Il est même possible de créer ses propres rapports (il suffit de créer un nouveau projet de Reporting sous Visual Studio et de se connecter au Data Warehouse et au cube TFS).

Pour Pascal Laforest, on peut facilement aller bien au-delà du cube de base et facilement enrichir les rapports standards pour "analyser la répartition du nombre de lignes de codes produites par un team de développeurs ou analyser le temps moyen de prise en charge d’une fonctionnalité, ou encore évaluer la répartition de la charge au sein d’une équipe de développements. Le chef de projets peut ainsi facilement découvrir les développeurs qui sont sous l’eau, ceux qui ont besoin de support supplémentaire, etc. On peut aussi bien sûr utiliser les fonctions de Data Mining de SQL Server 2008 pour découvrir de nouveaux indicateurs et réaliser des analyses prédictives. On peut ainsi en utilisant les fonctions standards de Data Mining de SQL Server, analyser et prédire les retards de développement tout en découvrant automatiquement les critères qui influent le plus sur ces retards".

Dans un même ordre d'idées on peut appliquer des solutions de BI pour gérer et contrôler la qualité des développements. La solution "Cockpit" de Kalistick dispose d'un plug-in TFS afin que les développeurs puissent très simplement réaliser une analyse qualitative de leurs codes sources et vérifier qu'ils sont bien en phase avec les objectifs qualité définit en termes de performance, de maintenabilité, de documentation, etc. Le système pointe les anomalies directement au niveau du code, suggère des améliorations, force l'utilisation de bonnes pratiques tout en offrant également une vue plus générale au travers de rapports graphiques et de tableaux de bord.

Le site Web de TFS propose aussi des bonnes pratiques démontrant comment utiliser le cube OLAP de TFS pour extraire les informations pertinentes collectées durant les activités de développement au quotidien, et comment ainsi contrôler et surveiller le processus de production. Pour Pascal Laforest, "il est essentiel que les entreprises prennent conscience que toutes ces données stockées autour des besoins, des développements et des tests, peuvent et doivent être exploitées afin d'améliorer l'efficacité et la qualité des développements".

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

Pour aider les entreprises à allier les restrictions liées à la crise et la nécessaire modernisation de leurs outils pour gagner en réactivité, souplesse et sécurité, DIB-France lance une nouvelle offre « Cloud-In-One » combinant simplement IaaS et DaaS dans le Cloud, de façon augmentée.

Tech - Par iTPro - Publié le 29 août 2011