> Tech > Tracer .NET

Tracer .NET

Tech - Par iTPro - Publié le 02 mai 2011
email


Comme la trace OLE DB, le System i Access .NET Provider est tracé à l'aide d'un utilitaire de trace externe appelé cwbmptrc. Pour valider le traçage pour le .NET Provider, entrez la commande cwbmptrc avant d'exécuter l'application .NET que vous voulez tracer :

cwbmptrc

Tracer .NET

+t

Comme avec la trace OLE DB Provider, le commutateur +t active le traçage. Vous pouvez aussi remplacer le nom et l'emplacement du fichier trace à l'aide du commutateur –tf. Le nom et l'emplacement par défaut du fichier trace est C:\Users\Public\Documents\IBM\Client Access\IDB2TRACE.TXT. Le fichier trace fourni par le .NET Provider et très détaillé. Pour désactiver la trace System i Access .NET Provider, entrez la commande :

cwbmptrc -t

Bien entendu, le traçage des opérations d'accès aux données applicatives augmente nettement l’overhead I/O de l’application, à cause de l'écriture de toutes les opérations d'accès aux données dans un fichier log. Ce traçage freine les performances de l'application et peut gonfler le stockage local. Il vaut mieux cantonner le traçage de l'accès aux données au seul diagnostic. Et n'oubliez pas de désactiver le traçage dès qu'il n’est plus nécessaire.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Tech - Par iTPro - Publié le 02 mai 2011