> Tech > Traitement nocturne

Traitement nocturne

Tech - Par iTPro - Publié le 21 mars 2011
email


Voici un scénario de traitement nocturne que j’appellerai Scénario 2 :

• Utilisateurs 5250 interactifs : 5 % de la charge de travail
• Utilisateurs connectés ODBC : désactivés
• Serveur HTTP: désactivé
• Jobs batch : 70 %

Traitement nocturne

Writers d’impression : 2 %
• Système : 15 %
• Autres : 8 %

Une nouvelle configuration de pool partagé pourrait ressembler à celle de la figure 2. A la fin de la journée de travail, un administrateur change simplement la configuration puis redéfinit les paramètres le matin venu. Pour simplifier cette opération, vous pouvez programmer un job batch qui exécutera les commandes CL requises au moment opportun. Bien entendu, exécutez toutes les commandes chargées de réduire les tailles de pool partagé avant d’exécuter celles qui augmentent ces mêmes tailles.

Dans notre exemple, à 8 p.m., chaque jour de travail, plusieurs opérations interviennent dans ce processus :

1. Désactiver les connexions ODBC et les sous-systèmes serveur HTTP.
2. Réduire la taille et le plancher/ plafond du pool partagé interactif avec une commande telle que

CHGSHRPOOL POOL(*INTERACT) SIZE(small-number)
MINPCT(2.50) MAXPCT(5.00)

3. Augmenter la taille et le plancher/ plafond du pool partagé batch avec une commande telle que

CHGSHRPOOL POOL(*BACTH) SIZE(large-number)
MINPCT(65) MAXPCT(85)

Votre système est maintenant prêt à bien fonctionner avec le scénario 2.

En poursuivant notre exemple, à 5 a.m. chaque jour de travail, les commandes suivantes inverseraient l’opération :

CHGSHRPOOL POOL(*BATCH) SIZE(small-number)
MINPCT(15) MAXPCT(25)
CHGSHRPOOL POOL(*INTERACT) SIZE(small-number)
MINPCT(25) MAXPCT(60)

Ensuite, activez simplement les connexions ODBC et les sous-systèmes serveurs HTTP, et voilà votre système prêt à nouveau pour la journée de travail.

Bien entendu, ces scénarios ne sont que des exemples, à adapter aux exigences de votre charge de travail. Peut-être vous faudra-t-il un scénario distinct pour le weekend ou la fin de mois, incluant un mix plus vaste de charges de travail batch pendant la journée de travail. Songez aussi que, au fur et à mesure qu’augmentent les applications Web servies à partir de votre IBM i, vous devez inclure dans la configuration les exigences pour des ressources sur 24 heures afin d’empêcher que le traitement batch nocturne ne gêne la performance des applications Web.

Tenez-vous en à un nombre de scénarios maîtrisables. La plupart des entreprises n’ont pas besoin d’une configuration différente pour chaque jour de la semaine. Essayez d’équilibrer la charge de travail pour tous les utilisateurs à la fois dans la configuration Work Management et sa maintenance. A propos des pools de mémoire : la priorité des pools partagés n’est généralement pas changée dans la plupart des configurations de gestion du travail, donc si vous jugez nécessaire de changer ces valeurs de priorité, supervisez assez pour établir un point de base, procédez aux changements et supervisez les résultats. (Je n’ai pas évoqué les paramètres « défauts par seconde » des pools partagés – une fois que vous avez établi un bon environnement de base, vous pouvez superviser et changer les paramètres « défauts par seconde » pour régler finement votre système.)

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Au-delà de la clarification des nouveaux concepts de gestion du parcours client, ce guide vous permettra de définir, créer et mettre œuvre une orchestration complète articulée autour des trois volets essentiels au succès de l’expérience client et de l’entreprise.

Tech - Par iTPro - Publié le 21 mars 2011