> Tech > Traiter les changements incompatibles apportés aux procédures

Traiter les changements incompatibles apportés aux procédures

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Si vous jugez nécessaire de changer l’interface vers une procédure de manière incompatible, vous pouvez faire en sorte que tous les appelants utilisant l’ancienne interface échouent dès qu’ils essaieront d’appeler un programme relié à votre programme de service. (Un changement incompatible est celui qui exige la recompilation de chaque module

Traiter les changements incompatibles apportés aux procédures

qui appelle votre procédure, et parfois demande un changement du source pour les instructions d’appel. Ajouter un nouveau paramètre obligatoire est un exemple de changement incompatible.)

En changeant la signature du programme de service, vous assurerez l’échec de tous les programmes utilisant l’ancienne interface. Si vous avez des blocs export multiples, supprimez tous les blocs sauf le *CURRENT, et changez la signature sur celui-ci. Après avoir recréé votre programme de service, si vous essayez d’appeler un programme en utilisant le programme de service, l’appel échouera avec MCH4431 (violation de signature du programme).

Cela ressemble peut-être à un résultat indésirable, mais c’est un moindre mal : ce serait bien pire si les programmes continuaient à appeler vos procédures avec les mauvais paramètres. Le MCH4431 indique que le programme doit être recompilé et reconstruit.

Cela dit, faites tout votre possible pour éviter de changer l’interface vers vos procédures de manière incompatible. Etudiez la possibilité d’ajouter des paramètres facultatifs ou d’ajouter une nouvelle procédure au lieu de modifier l’ancienne.

Téléchargez cette ressource

Etude « RSE 2023 » avec Atos et EcoAct

Etude « RSE 2023 » avec Atos et EcoAct

La réglementation qui oblige désormais les entreprises à agir vertueusement envers le climat, va se renforcer pour évaluer les efforts et la communication de leurs actions et leur suivi. L’enquête d’Atos vise à déterminer la connaissance des entreprises sur les réglementations et les obligations qui leur incombent. Voici 10 questions qui vous permettront de faire un état des lieux.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010