> Tech > Le travail du consortium CEE

Le travail du consortium CEE

Tech - Par iTPro - Publié le 21 septembre 2011
email


Entre temps, le groupe CloudAudit suit également de près d’autres activités. Versace cite notamment le consortium CEE (Common Event Expression), dirigé par The Mitre Corp., lequel cherche à normaliser la description, la journalisation et l’échange d’événements informatiques.

« En utilisant un langage et

une syntaxe communs, le CEE élimine les conjectures des tâches mêmes les plus triviales liées aux événements ou aux journaux », affirme un slogan sur le site Web Mitre décrivant l’initiative. « Les tâches incluant une corrélation et une agrégation de journaux, ou encore la gestion des journaux, les audits et la gestion des incidents à l’échelle de l’entreprise, lesquelles nécessitaient toutes des analystes ou équipements spécialisés et coûteux, sont désormais réalisables plus efficacement et peuvent produire de meilleurs résultats. »

Outre Mitre, le consortium CEE regroupe des sociétés telles que Microsoft, Novell et l’Open Group, ainsi que des éditeurs d’outils tels que ArcSight Inc., Loggly Inc. et Tenable Network Security Inc.

« Si l’initiative du CEE aboutit, les avantages potentiels pour les clients et partenaires Microsoft prendront la forme d’une extension des possibilités des produits Microsoft, tels que la gamme Forefront et System Center, ainsi qu’une intégration facilitée entre les produits Microsoft et ceux d’autres sociétés qui consomment des données événementielles », indique Eric Fitzgerald, un responsable de programme senior Microsoft qui représente l’éditeur dans le cadre de l’initiative.

Le service de cloud Windows Azure proposé par Microsoft est disponible depuis près de six mois. L’éditeur affirme que 10 000 clients utilisent désormais Windows Azure sous une forme ou une autre, probablement pour des projets de développement et des projets pilotes. Pourtant, avec le nouveau mantra de Microsoft autour du « tout inclus » pour le cloud, l’informatique va assurément s’intéresser de près à l’avenir de l’initiative CloudAudit et au fait que les éditeurs participent ou non à l’initiative en proposant une plus grande transparence sur les modalités de gestion des données des clients.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 21 septembre 2011