> Tech > Une architecture évolutive

Une architecture évolutive

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Outre un meilleur support du matériel, SQL Server 7.0 offre plusieurs innovations architecturales visant à  une plus grande évolutivité. Microsoft a amélioré pratiquement toutes les fonctions de base de données fondamentales de SQL Server 7.0. Les changements les plus importants concernent la taille de page et les analyses séquentielles des

E/S du moteur de la base de données. La taille de page par défaut de SQL Server est passée de 2 à  8 Ko. Les extensions sont passées de 16 à  64 Ko et la taille d’E/S par défaut atteint 64 Ko. Cet agrandissement des tailles de structures permet au système de traiter plus de données à  chaque opération d’E/S et augmente ainsi son débit.
Microsoft a aussi fondamentalement revisité le processeur de requêtes pour lui permettre de mieux gérer les requêtes complexes et les besoins d’aide à  la décision propres aux applications d’entreprise. Pour traiter plus efficacement les exigences non structurées des requêtes ad hoc, le processeur de requêtes de SQL Server 7.0 effectue une lecture anticipée et des E/S parallèles plus efficaces, améliorant ainsi les performances de lecture des tables.
Le processeur de requêtes de SQL Server 7.0 intègre plusieurs nouvelles techniques de traitement des requêtes très performantes pour mieux supporter les grandes bases de données et améliorer les performances des requêtes complexes, par exemple des applications de data warehouse. Ces nouvelles techniques comprennent l’intersection des index, les jointures merge, et les jointures hash. L’intersection des index utilise les valeurs des données d’un ou plusieurs index pour satisfaire à  une requête, réduisant ainsi les E/S physiques. Si les informations requises résident dans les index, il n’est pas nécessaire d’accéder aux données de la table. Les jointures merge combinent les index existants pour accélérer les requêtes complexes. Le processeur de requêtes de SQL Server utilise les jointures hash pour satisfaire à  une requête lorsqu’aucun index approprié ne peut y satisfaire. Pour réaliser une jointure hash, le processeur de requêtes effectue un passage brut (ou hachage) initial sur les données et les groupe en sous-ensembles. Il peut alors rapidement vérifier ces sous-ensembles avant d’extraire les données de la table de base. Microsoft se sert de toutes ces techniques dans l’intention de réduire les E/S physiques, l’élément le plus lent d’un système de base de données.
Pour déterminer la technique de traitement la mieux à  même de satisfaire à  une requête donnée, SQL Server calcule son coût. La base de coût d’une requête est fonction du type de requête, des index disponibles, du temps de processeur estimé et des besoins d’E/S estimés. Par défaut SQL Server stocke les statistiques qu’il utilise pour calculer ses coûts de traitement

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Au-delà de la clarification des nouveaux concepts de gestion du parcours client, ce guide vous permettra de définir, créer et mettre œuvre une orchestration complète articulée autour des trois volets essentiels au succès de l’expérience client et de l’entreprise.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010