> Tech > Une prise murale ?

Une prise murale ?

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le utility computing pour un iSeries est déjà  là . Capacity Upgrade on Demand, particulièrement maintenant avec la possibilité d'activer puis de désactiver des processeurs, est une forme de utility computing. Pendant le laps de temps où des processeurs supplémentaires sont activés, un client « loue » des cycles de traitement

auprès d’IBM.
Aujourd’hui, les processeurs supplémentaires
se trouvent à  l’intérieur
de la boîte dans les locaux du client.
Demain, un client iSeries pourra louer
des cycles de traitement et d’autres
ressources qui ne se trouvent plus
dans la boîte mais sur un grid. Certains
clients choisiront même de se débarrasser
de la boîte locale pour s’en remettre
aux seules ressources informatiques
externes. C’est le scénario de la
« prise murale ».
Le utility computing, que certaines
personnes appellent le on-demand
computing (informatique à  la demande),
n’est pas vraiment nouveau. Il
existait déjà  dans les systèmes de timesharing
des années 1960. Ces systèmes
étaient très complexes et défaillaient
parfois parce que les outils matériels et
logiciels de l’époque ne pouvaient
guère dépasser quelques centaines
d’utilisateurs.
Aujourd’hui, quelque quarante ans
après, les progrès dans la puissance de
traitement, les outils d’administration
de systèmes et de réseaux, et les standards
de communication logiciels ont
rendu le utility computing plus envisageable.
La possibilité de n’avoir qu’une
prise murale devient rapidement réalité.
Mais tout le monde ne peut pas
acheter toutes les ressources informatiques
auprès d’un utility.
Pour ma part, je compare le utility
computing aux transports publics. Je
fais des économies si j’abandonne ma
voiture pour n’emprunter que les
transports publics. Mais cette décision
pose deux problèmes. Premièrement,
les transports publics n’arrivent pas devant
chez moi et donc ils ne peuvent
pas constituer mon seul moyen de
transport. Deuxièmement, je ne veux
pas renoncer à  ma voiture.
Le utility computing, comme les
transports publics, n’est pas à  la portée
de tous et certains d’entre nous
n’abandonneront pas leurs serveurs.
Mais le fait de pouvoir acheter des ressources
supplémentaires quand on en
a besoin et de les restituer quand elles
ne sont plus utiles, est une bonne affaire
pour la plupart des entreprises.
C’est pourquoi le On/Off Capacity on
Demand sur l’iSeries a été si chaudement
accueilli par les clients.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010