> Tech > Usual suspects

Usual suspects

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

La consolidation des serveurs peut être scindée en trois axes distincts, à  savoir la centralisation, la consolidation des logiciels et la consolidation physique des serveurs. (Pour obtenir une liste des avantages et inconvénients de chacun des axes, consultez l'encadré "Avantages et inconvénients de la consolidation des serveurs". Généralement, les projets

Usual suspects

de consolidation de serveurs
n’incluent pas l’ensemble des trois objectifs. Toutefois, il arrive souvent que
les trois se renforcent mutuellement. Ils peuvent donc être implémentés concurremment.

La centralisation consiste simplement à  rassembler des
serveurs géographiquement disparates en un lieu unique, sans pour autant en modifier
le nombre, la taille, le type, ni même les applications exploitées sur chacun
des systèmes. La centralisation peut faire baisser les coûts, d’une part en réduisant
le nombre d’employés du service informatique chargés de gérer les systèmes, et
d’autre part en permettant de partager des périphériques nécessitant des investissements
lourds, tels que des batteries de dérouleurs de bandes automatisés.

De par le passé, la centralisation a été contrariée par la complexité et les coûts
des communications. Il se trouve qu’en règle générale le coût des communications
détermine toujours si le fait de maintenir des systèmes sur des sites éloignés
représente une alternative intéressante.

Toutefois, au cours des dernières années, l’AS/400 a bénéficié d’une amélioration
très sensible de ses possibilités de communication à  distance, avec en particulier
le support de TCP/IP et des possibilités de transfert à  haut débit telles que
ATM (Asynchronous Transfer Mode), qui offrent des débits de transfert allant jusqu’à 
155 Mbps. Combinées à  l’Internet comme alternative aux lignes louées, ces fonctionnalités
rendent la centralisation plus attractive, même si elle ne représente qu’un intérêt
limité dans certaines régions du monde, où les services téléphoniques et l’accès
à  Internet sont erratiques.

La consolidation des logiciels comprend la consolidation
des bases de données et des applications. La consolidation des bases de données
permet de créer un référentiel central pour les données. On pourrait par exemple
combiner tous les carnets d’adresses que les utilisateurs ont enregistré sur leur
PC pour les besoins de leur messagerie électronique afin de créer un carnet d’adresses
central dans le système de fichiers intégré (IFS) de l’AS/400.

La consolidation des applications nécessite généralement aussi bien la consolidation
physique des serveurs que la consolidation des bases de données. Même si cette
démarche peut générer de substantielles économies tant au niveau de la gestion
des systèmes qu’à  celui de la maintenance des applications, la consolidation des
applications doit faire face à  un obstacle majeur.
En effet, les utilisateurs sont tenus de trouver un consensus sur une application
qui réponde aux besoins de tous, et il y a fort à  parier que quelle que soit la
solution retenue, celle-ci ne représentera probablement pas la solution idéale
pour qui que ce soit.
Dès lors, la consolidation des applications est plus difficile à  mettre en oeuvre.
Presque systématiquement, cette difficulté est plus due à  la réticence des utilisateurs
qu’à  des difficultés techniques.
Toutefois, compte tenu des économies potentielles induites par la maintenance
et la gestion d’un plus petit nombre d’applications, cela vaut souvent la peine
de faire cet effort.

La consolidation physique des serveurs permet de regrouper
deux serveurs ou plus en une seule machine. L’installation d’un serveur plus puissant
s’avère donc nécessaire.
Par ailleurs, les technologies qui permettent aux utilisateurs de partager des
ressources plus efficacement peuvent également faciliter la consolidation physique
des serveurs.

Les innovations récentes de l’AS/400 ont généré trois axes majeurs de consolidation
physique des serveurs, chacun étant soutenu par une technologie spécifique. La
consolidation des serveurs Domino nécessite Domino for AS/400 ; la consolidation
de Windows NT serveur peut utiliser une combinaison des services OS/400, et le
serveur NetFinity intégré et la consolidation des serveurs AS/400 (remplaçant
deux AS/400 ou plus peu puissants par un AS/400 plus performant) peut tirer profit
du partitionnement logique et des solutions de clustering.

Explorons à  présent les technologies AS/400 qui secondent la consolidation physique
des serveurs et examinons comment ces technologies s’articulent avec les trois
axes de consolidation des serveurs AS/400.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Avec Cloud in One, les entreprises ne gagnent pas uniquement en agilité, en modernisation et en flexibilité. Elles gagnent également en sécurité et en résilience pour lutter efficacement contre l’accroissement en nombre et en intensité des cyberattaques. Découvrez l'axe Cybersécurité de la solution Cloud In One.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010