> Tech > Utilisation d’une base de données existante

Utilisation d’une base de données existante

Tech - Par iTPro - Publié le 23 avril 2012
email

Il est possible de fournir une base de données existante avec votre application en l’ajoutant à votre projet et en définissant Content pour Build Action.

Utilisation d’une base de données existante

Le fichier de base de données sera alors déployé avec votre application sur le téléphone, mais il sera placé dans le même dossier que tous les autres contenus statiques de votre application. Celle-ci ne peut effectuer que des lectures sur ce dossier. Autrement dit, vous devez ouvrir la base de données en lecture seule ou la copier vers Isolated Storage avant d’y accéder. Vous trouverez ci-après un exemple de chaîne de connexion pour une base de données fournie avec l’application :

const string ReadOnlyConnection =
  « Data Source = ‘appdata:/readonly.sdf’; File Mode = read only; »;

Il est également possible de crypter une base de données LINQ to SQL. Cette opération doit être réalisée à la première création de la base de données et nécessite uniquement de spécifier un mot de passe dans la chaîne de connexion, comme suit :

const string Encrypted = « Data Source = ‘isostore:/securedb.sdf’;
Password=’mypassword’; »;

Pour lire des données dans la base de données, vous pouvez effectuer une itération sur la collection Movies au niveau de MoviesDataContext ou employer LINQ afin de retourner un sous-ensemble de Movies :

    var movies = from m in dc.Movies
                       where m.Year > 2000
                       orderby m.Name
                       select m;

Au fil du temps, vos besoins en matière de données peuvent évoluer. Par exemple, vous souhaiterez peut-être ajouter une propriété LengthInMinutes à la classe Movie.

Ajoutez d’abord la propriété concernée à la classe elle-même, de nouveau avec l’attribut Column :

    private int? lengthInMinutes;
[Column]
public int? LengthInMinutes
{
  get { return lengthInMinutes; }
  set
  {
    if (LengthInMinutes == value) return;
    lengthInMinutes = value;
    NotifyPropertyChanging(« LengthInMinutes »);
  }
}

Au démarrage, vous devez maintenant non seulement détecter l’existence de la base de données, mais aussi sa version. Si la version est inférieure à celle attendue par l’application, vous pouvez apporter les ajustements appropriés en ajoutant des tables, colonnes, index et associations, comme l’illustre le code suivant (il ajoute la colonne LengthInMinutes à la table Movie) :

    if (!dc.DatabaseExists()) {
    dc.CreateDatabase();
}
else {
  DatabaseSchemaUpdater dbUpdater = dc.CreateDatabaseSchemaUpdater();
  if (dbUpdater.DatabaseSchemaVersion < 2) {
    dbUpdater.AddColumn<Movie>(« LengthInMinutes »);
    dbUpdater      .DatabaseSchemaVersion = 2;
    dbUpdater.Execute();
  }
}

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 23 avril 2012