> Tech > Utilisation des groupes de fichiers pour les VLDB (2)

Utilisation des groupes de fichiers pour les VLDB (2)

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Les principaux critères de configuration des fichiers et des groupes de fichiers seront la taille de la base de données et le genre de limitations du matériel utilisé. Ainsi, chaque lecteur logique a une taille maximale, fondée sur le type de configuration RAID choisie et sur le nombre maximum de

lecteurs que l’on
peut grouper logiquement. Si la base de données est sur un SAN,
des précautions supplémentaires s’imposent. Si vous avez une
VLDB (very large database) et si vous l’installez sur un SAN, créez
les lecteurs logiques manuellement afin qu’aucune partition de
lecteur ne soit en compétition avec une autre pour l’accès à  celuici.
Pourquoi les partitions de lecteur se disputeraient-elles l’espace
? Sur la plupart des SAN, la configuration automatique destinée
à  créer des lecteurs logiques construit les lecteurs logiques en
prenant des « tranches » de lecteurs physiques différents, en les
ajoutant et en créant des lecteurs logiques recouvrant de multiples
lecteurs physiques. Bien que le découpage en tranches des
disques puisse améliorer les performances en répartissant même
de petits lecteurs logiques sur plus de lecteurs physiques qu’il
n’est nécessaire pour la taille du lecteur logique que vous créez,
cette technique peut causer des problèmes quand de multiples
tranches du même lecteur physique sont très actives. Ainsi, si une
partie d’un lecteur physique allait au journal et une autre partie
allait à  une portion active des données ou à  tempdb, on risquerait
des problèmes de performances à  cause de la contention des lecteurs.
Il faut donc prendre le temps d’apprendre la manière dont
votre matériel configure vos disques logiques.

Après avoir créé les disques logiques, vous devrez ajouter
les fichiers .ndf (c’est-à -dire les fichiers de données qui seront
utilisés pour les données définies par l’utilisateur). Pour chaque
lecteur logique, vous ne devez créer qu’un fichier .ndf. Vous pouvez
créer de multiples fichiers sur un lecteur logique, mais cette
façon de faire dégrade les performances plus qu’elle ne les améliore.
Vous grouperez ensuite autant de fichiers que nécessaire
pour créer un groupe de fichiers suffisamment grand pour contenir
les données qui lui sont destinées. Voici quelques conseils
concernant les attributions de groupes de fichiers:
1. Un groupe de fichiers destiné à  contenir une grande table nécessitant
peut-être la granularité de sauvegarde et de restauration
au niveau table

2. Un groupe de fichiers qui contient les tables en lecture seule

3. Un groupe de fichiers pour les tables lecture/écriture

4. Un groupe de fichiers pour les données texte ou image (types
de données text, ntext et image)

Téléchargez cette ressource

Guide de réponse aux incidents de cybersécurité

Guide de réponse aux incidents de cybersécurité

Le National Institute of Standards and Technology (NIST) propose un guide complet pour mettre en place un plan de réponse aux incidents de cybersécurité, nous en avons extrait et détaillé les points essentiels dans ce guide. Découvrez les 6 étapes clés d'un plan de réponse efficace aux incidents de cybersécurité.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010