> Tech > Utilitaire Exchange de correction après changement de nom de domaine

Utilitaire Exchange de correction après changement de nom de domaine

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

L’outil de changement de nom de domaine apporte les modifications requises dans AD afin de renommer un domaine Windows, mais comme Exchange étend l’annuaire avec certaines mises à jour de schéma et utilise largement AD pour stocker ses données de configuration, ne soyez pas surpris si

certaines procédures spéciales sont nécessaires pour garantir le bon fonctionnement d’Exchange 2003 après un changement de nom de domaine. Microsoft a développé l’utilitaire de correction après changement de nom de domaine à cette fin (xdr-fixup.exe). Cet outil est sorti pratiquement en même temps que le SP1 Exchange, mais il n’en fait pas partie.

XDR-Fixup constitue plutôt le parfait exemple d’un outil fourni par Microsoft dans une « version Web ». Lorsque vous téléchargez l’utilitaire à partir du site Web de l’éditeur, il s’installe par défaut dans le répertoire \program files\exchange server\exchangedomainrename. XDR-Fixup fournit une indication claire de ses possibilités : il corrige les paramètres Exchange dans AD, de telle sorte votre serveur de messagerie puisse continuer à fonctionner après un changement de nom de domaine. L’outil est un script qui génère un fichier de chargement LDIF (LDAP Data Interchange Format), que vous importez manuellement dans AD pour modifier les attributs afin qu’ils pointent vers le nouveau nom de domaine. Vous avez besoin d’un compte avec les droits Administrateur intégral Exchange (au niveau organisation) pour exécuter XDR-Fixup. Les droits Local Administrator [Administrateur local] sont également nécessaires sur le serveur exécutant les outils Rendom et XDRFixup (Microsoft appelle cet ordinateur « station de contrôle » dans la documentation), faute de quoi vous ne pourrez pas installer les outils. XDR-Fixup n’est pas une solution miracle pour tous les maux dont peut souffrir une organisation Exchange et il ne pourra pas remédier à une mauvaise conception organisationnelle. Il n’est pas possible de renommer l’organisation

Exchange, ni de fusionner en une seule deux organisations Exchange hébergées par deux forêts AD distinctes. Certaines personnes sont offusquées si le nom de leur organisation Exchange ne reflète pas celui de leur entreprise (par ex., après un changement de raison sociale), mais cela ne doit pas les soucier outre mesure, car seul l’administrateur peut voir le nom de l’organisation Exchange et celuici n’a aucune incidence sur des éléments plus visibles du service de messagerie, tels que les adresses de messagerie SMTP ou X.400. XDRFixup n’affecte pas les adresses électroniques ni les stratégies mises en oeuvre par Exchange via le service de mise à jour de destinataire (RUS).

Microsoft n’a pas encore créé l’équivalent de l’outil Exchange Server 5.5 Move Server Wizard (Assistant Déplacement de serveur Microsoft Exchange), qui permet aux administrateurs de déplacer des serveurs d’un site à l’autre ou d’une organisation à l’autre. Un outil mis à jour pouvant gérer les serveurs Exchange 2000 et Exchange 2003 permettrait aux adminis administrateurs de restructurer et fusionner les organisations, mais son absence indique que la gestion d’AD pour déplacer des serveurs est nettement plus complexe que la chirurgie du cerveau applicable à l’annuaire Exchange 5.5 au moyen de l’assistant.

 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Détournement d’applications légitimes, élévation de privilèges, logiciels malveillants furtifs : comment les solutions de Endpoint Security permettent elles de faire face aux nouvelles techniques d'attaques complexes ? Découvrez, dans ce Guide Endpoint Security, les perspectives associées à leur mise en œuvre.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010